Atelier Energies et Santé - "Stratégies pour une santé optimale"
Accueil Présentation Nettoyage
énergétique
Coaching diététique
et santé
Séjours soins
et repos
cours et
séminaires
Les bienfaits de
l'activité physique


Hygiène de vie,
l'importance et les moyens de prendre soin de son corps




La santé n'est pas seulement l'absence de maladies ou d'infirmité, mais un état de complet bien-être physique, mental et social..

Le corps humain (comme celui de tout être vivant d'ailleurs) est une "machine" ultra-perfectionnée, mais également "ultra-compliquée"... Une dégradation de notre état de santé n'est jamais simplement le résultat d'un seul "problème", d'une seule "agression", et pour retrouver une "santé optimale", il faut prendre en compte TOUS les aspects de l'être humain : physique, énergétique, psychique, émotionnel...

Mais il est un domaine très important où nous pouvons agir sans frais et souvent sans aide extérieure, c'est l'hygiène générale de vie. Voici quelques petits conseils et techniques que je vous conseille de considérer sérieusement et de vous efforcer de mettre en pratique dans votre vie de tous les jours.




Hygiène buccale

Sur des tablettes Assyrienne au 8ème siècle avant Jésus Christ, on peut lire :

"L'inflammation qui rend la tête et le cou de l'être humain malade, qui tord les articulations de ses bras et de ses jambes, provient surtout des dents.
Ici se trouvent l'origine de toutes les douleurs..."
La santé commence dans la bouche, c'est une évidence. Mais l'importance de l'hygienne bucale et surtout de l'hygienne dentaire est très loin d'être bien comprise par la grande majorité des gens, et en règle générale, reste un "parent pauvre" dans une stratégie de prévention santé... Or une attention toute particulière devrait être donnée à la dentition, aux gencives, et à toute la machoire, et cela dès le plus jeune âge...


Des dents en mauvais état, les caries, des problèmes de malocclusion, les dents dévitalisées, les amalgames, l'interaction des différents métaux composant les "prothèses"... sont la source d'innombrables problèmes de santé, allant de la "simple" mauvaise haleine, à une intoxication complète de l'organisme, en passant par un nombre incroyable de dysfonctionnements musculaires, articulaires et autres...

Une mauvaise dentition, des dents manquantes, des dents sensibles, des gencives douloureuses ... sont également la cause d'une mauvaise mastication. Les aliments vont être rapidement avalés et la digestion et l'assimilation s'en trouveront perturbées. Dans de nombreux cas également, certains aliments vont être évités car "difficiles à mâcher".

La bouche, c'est aussi le premier niveau du tube digestif : Les aliments y sont broyés et la salive a également une très grande importance. Une bonne mastication ne sert pas seulement à réduire les aliments en "bouillie", mais également à les imprégner de salive (pH neutre = 7) qui est indispensable pour la première partie de la digestion de certains aliments (en particulier tous les féculents, glucides lents, hydrates de carbonne).

La quantité et la qualité de la salive sont importantes et devraient être surveillées. Les analyses de salive sont parmi les tests qui fournissent le plus grand nombre d'informations sur l'état de santé en général, et en particulier sur la situation hormonale, l'état des "niveaux" en micronutriments, et l'état du vieillissement.

Des problèmes de salive, des dents sensibles au froid, à la chaleur, des gencives qui saignent, la présence fréquente dans la bouche d'aphtes ou de "blessures", la mauvaise haleine, sont des désagréments extrêment perturbants qui amènent des troubles du bien-être et, par suite, du comportement et du "relationnel". Ces "avertissements" doivent impérativement être pris très au sérieux, et amener la personne à consulter rapidement son dentiste, ou mieux, l'hygiéniste dentaire.



Les règles d’or de l’hygiène dentaire :
    Les caries et les maladies des gencives sont responsables de pertes dentaires et de soins douloureux et onéreux, et peuvent être prévenues par une hygiène quotidienne relativement simple.
    N’hésitez pas à demander conseil à votre dentiste ou à votre hygiéniste dentaire.
    Même si nous sommes aujourd’hui plus respectueux de notre hygiène dentaire, quelques progrès sont encore possibles. Quels sont les règles indispensables à une bonne santé dentaire ?

Amalgames et prothèses :
    Une attention spéciale doit être apportée à toutes les "prothèses". On connait la nocivité du mercure contenu dans les amalgames, mais il faut également surveiller la compatibilité des différents métaux composant les "couronnes" et autres "ponts"...

    "Lorsque dans la cavité buccale, des alliages ou des amalgames de composition différentes sont en présence, il apparaît parfois des différences de potentiels électriques entre deux pièces métalliques.
    La différence de potentiel peut perturber le système énergétique du patient . On voit ainsi apparaître des "blocages" thérapeutiques possibles. L'individu se perturbe énergétiquement et peut devenir rebelle à toute thérapeutique.

    La galvanisation des métaux en bouche, résultat du mélange de plusieurs types de métaux, autant les non précieux entre eux que précieux et semi-précieux, n'est pas une vue de l'esprit.
    Le mélange des différents métaux va provoquer l'interaction et l'apparition d'une nocivité. Par exemple, l'assemblage d'une couronne en or jaune, d'un amalgame et d'un pivot vissé va provoquer un courant galavanique qui va corroder l'élément interne qui est ici, électronégatif.
    Son augmentation de volume aura pour effet de provoquer la fracture de la racine dans le sens de la longueur, avec perte de la dent bien entendu !"

Les foyers infectieux :
    Méconnus, trop souvent ignorés ou considérés comme peu importants, les "foyers d'infection" ou "granulômes" dentaires sont pourtant une cause extrêmement importante de problèmes de santé.
    ► voir la page   Bechamp

    De très nombreuses personnes présentent un ou plusieurs "foyers d'infection" dans leur dentition, et la plupart du temps, ils n'en sont pas conscients...   Les foyers se développent surtout sur des dents dévitalisées, donc insensibilisées.
    Des bactéries se développent et "s'enkystent" dans les "canaux", les porosités qui se trouvent dans les racines "mortes".
    Ces foyers, souvent indolores donc, peuvent sembler inactifs pendant de nombreuses années, mais pourtant ils diffusent en permanence leurs toxines dans le reste de l'organisme, provoquant des douleurs, malaises et maladies dont l'origine n'est presque jamais vraiment détectée.

Mal-occlusions :
    La "mal occlusion" concerne beaucoup d'entre nous.
    Elle est malheureusement presque inconnue des médecins et peu traitée par les chirurgiens-dentistes !

    C'est le rapport défectueux ou irrégulier de l'occlusion dentaire. Relation anormale entre les dents du maxillaire (haut) et les dents de la mandibule (bas) lors de la fermeture intra maxillaire.

    Elle se traduit par de très nombreux symptômes susceptibles d'être diminués voire éradiqués par un traitement approprié : douleurs des muscles de la mâchoire, maux de tête, nuque et dos, insomnie, migraines tenaces, trouble de l'équilibre, trouble de la vision, tintements d'oreilles, craquements de mâchoires, sensation de rigidité musculaire du crâne et du cou et douleurs dans la poitrine ... la liste est infinie...

    ". . . Tous ces symptômes peuvent provenir d'un mauvais fonctionnement de l'articulation temporo-mandibulaire (celle de la mâchoire inférieure) lui-même entraîné par différentes affections de la bouche : absence d'une ou plusieurs dents, gencives saignant au brossage ou spontanément avec dents plus ou moins mobiles, prothèses dentaires (couronne, bridge, appareil mobile, partiel ou complet) anciennes ou usées, prothèses dentaires récentes mais peut-être de hauteur insuffisante, ou excessive, ou encore mal équilibrée, dents abrasées par le bruxisme (grincement de dents nocturne) ou les serrements de mâchoire dans la journée, dents usées (avec le temps !), dents en malposition sans contact suffisant entre celles du haut et celles du bas, traitements orthodontiques incorrects, même très lointains..."


Qu'est ce que la dentosophie ?
    Le nom "dentosophie" provient de la conjonction des mots latin "dens", la dent, et grec "sophia", qui désigne la sagesse. Il signifie littéralement "la sagesse des dents".

    La dentosophie est une thérapeutique dentaire qui a la particularité d'établir le lien entre la bouche et le reste du corps, physique, organique et psycho-affectif. Elle est le résultat de recherches et observations cliniques menées depuis 1984 par des Chirurgiens dentistes français, en particulier le Docteur Rodrigue Mathieu et le Docteur Michel Montaud.

    Elle est une science expérimentale qui se base sur la constatation claire de phénomènes dont la répétitivité a pu être analysée comme probante. Ces observations ont permis d'établir que l'équilibre buccal n'est que l'expression de l'équilibre de l'être tout entier et plus largement de son environnement affectif, culturel, social...

    Cette thérapeutique permet de traiter l'ensemble des dysmorphoses bucco-dentaires, en évitant presque toujours l'extraction des dents, et elle vise à rétablir l'équilibre buccal pour rétablir l'équilibre général (problèmes de posture, mal de dos, maux de tête, pathologies ORL, asthme, difficulté de concentration, enfant nerveux, dépression...).

    Elle permet au patient de s'investir dans son propre traitement et elle lui évite le port d'un appareillage contraignant tant sur le plan physique que psychologique.

    Le principe des dentistes qui la pratiquent est de permettre à la bouche de retrouver naturellement sa forme plutôt que de lui donner "en force", grâce aux appareils dentaires traditionnels, la forme que l'on suppose qu'elle devrait avoir.

    La dentosophie agit en douceur et obtient des résultats spectaculaires d'autant qu'elle agit aussi dans le but de rééquilibrer le corps tout entier et, peut soigner, du coup pas mal de déséquilibres et de pathologies. Dans le cas des dents de sagesse, par exemple, que tous les chirurgiens veulent retirer car elles manquent de place pour sortir, la dentosophie travaille à leur laisser la place en rééquilibrant l'entièreté de la bouche.

    Plus d'infos sur :   https://www.dentosophie.com


Une profession d'avenir : Hygiéniste dentaire.
    D'une manière générale, le "chirurgien dentiste", comme le médecin, ne se préoccupe que (très) rarement de prévention...

    Mais depuis quelques années, une nouvelle profession a fait son apparition : celle d'Hygiéniste dentaire.
    Peu répandue en France, elle est très en avance en Suisse et au Québec.

    Un suivi régulier par un(e) hygiéniste dentaire, et le respect des techniques qu'elle va vous apprendre, permet de réduire considérablement les visites chez le dentiste, tout en favorisant une meilleure mastication, et surtout l'élimination d'une importante flore pathologique trop souvent méconnue.

    Certains hygiénistes dentaires travaillent en collaboration avec un chirurgien dentiste, dans le cabinet de celui-ci, d'autres ont leur propre cabinet privé.
    Selon l'Ordre des hygiénistes dentaires du Québec, 82 % de ses membres pratiquent au sein de cabinets privés. Les autres travaillent généralement dans des organismes de santé publique, ou effectuent de la représentation pour des entreprises spécialisées dans la vente de produits d'hygiène dentaire.

    Quel que soit leur milieu de travail, les hygiénistes assument aussi une mission d'éducation, qui consiste à assurer la prévention des maladies de la bouche et des dents, tout en inculquant aux patients de bonnes habitudes d'hygiène buccale.

    L'hygiéniste dentaire possède un diplôme d'études en techniques d'hygiène dentaire, et un permis de pratique de son ordre professionnel. Il est donc soumis à une inspection professionnelle. Il est autorisé à travailler directement dans la bouche du patient et à réaliser un certain nombre d'actes.

    Pour en savoir plus, on peut consulter la fiche "Hygiéniste dentaire" produite par l'Ordre des hygiénistes dentaires du Québec, elle fournit une foule de renseignements pertinents sur cette profession, les formations offertes et les carrières possibles dans ce domaine.

    ► visiter leur site Internet : www.ohdq.com

    Et aussi : Ecole d'hygiéniste dentaires de Genève

    L'hygiéniste dentaire : un professionnel de la santé qui joue un rôle déterminant dans l'éducation de la population afin de favoriser l'acquisition, le contrôle, et le maintien d'une bonne santé buccodentaire.
    • il dépiste les maladies buccodentaires
    • enseigne les principes de l'hygiène buccale
    • trace les programmes préventifs
    • conseille les clients
    • et sous la direction d'un dentiste, utilise des méthodes scientifiques de contrôle et de prévention des affections buccodentaires et pose les actes de médecine dentaire qui lui ont été autorisés.

    "En devenant hygiéniste dentaire, tu auras pour tâches de nettoyer, détartrer et polir les dents de tes patients et patientes. Tu effectueras ensuite des radiographies et tu donneras des conseils de prévention en santé dentaire à la clientèle. Tu peux aussi être appelé(e) à assister le ou la dentiste en salle de traitement ou d'opération en lui fournissant toute l'aide technique nécessaire pour réaliser adéquatement et efficacement son travail. Tu dois également gérer les dossiers des patients et patientes et planifier les traitements d'hygiène buccale."

Quelques adresse de sites de dentiste holistiques :



Les yeux

Tout le monde est conscient de l'importance de la VUE.
Malheureusement aucune information n'est jamais donnée quand à la nécessité de la protéger.

La vue et l'ouie sont les deux sens les plus importants pour l'être humain, c'est le contact avec l'extérieur, c'est par ces organes que nous obtenons toutes les informations nécessaires à la vie.

Dans la rubrique "Nutrition", vous avez une explication assez complète sur les terribles prédateurs que sont les "radicaux libres". Il faut être conscients que les yeux sont aux premières loges et subissent en permanence une très forte agression radicalaire.

La lumière, le soleil en particulier, mais aujourd'hui également toutes les radiations en provenance des écrans de télévision et d'ordinateurs créent des lésions importantes et qui sont toujours irréversibles.

Il est extrêmement important de prendre garde à cette protection depuis le plus jeune âge : combien de fois ai-je vu sur des plages, ou sur des terrasses de restaurants en stations de ski, en plein soleil (on bronze !) des parents (qui eux portent des lunettes de soleil) avec des petits enfants, parfois des bébé, sans aucune protection.
Si on leur en fait la remarque, la réponse est en général : "ils ne veulent pas les porter", ou "ils les perdent".

Peut-être.
    Mais si les enfants n'ont pas conscience du danger que cela représente, il est inadmissible de les laisser s'abîmer la vue. Il est vrai que les parents eux-même ne sont pas vraiment très conscients de ces dangers. Et pourtant : presque tout le monde voit sa vue diminuer à des âges relativement jeunes, et 90% des gens qui arrivent à un âge que l'on considère actuellement comme très avancé (85, 90 ans), deviennent presque aveugles, suite à un durcissement du cristallin (cataracte) et à une dégénérescence maculaire, due à une destruction des cellules rétiniennes.
    Cela peut, et DOIT être évité.

Les précautions à prendre :

Toujours porter des lunettes de soleil de qualité, en verre filtrant parfaitement tous les rayons nocifs (ce n'est pas la couleur, plus ou moins foncée qui compte, mais la qualité du verre), les montures doivent être suffisamment enveloppantes (surtout sur la neige et à la mer) car il faut vraiment se méfier des rayons entrant par les côtés des lunettes.

Mettre en place des protections antiradiations devant les écrans de télévision et les ordinateurs, et ne pas passer de longues heures devant ces écrans si ce n'est pas une obligation professionnelle.

Dès que nécessaire, ne pas hésiter à porter des verres "de confort" pour la lecture ou le travail, afin d'éviter les fatigues inutiles.

Dès 30, 35 ans, commencer à prendre, et à long terme, un programme antioxydant complet et sérieux (vitamine C, vitamine E, lutéine, zéaxantrine, acide alpha-lipoïque...) Cette protection est extrêmement efficace.





Les oreilles

Autre organe important, puisqu'en plus de l'ouie, l'oreille est également le centre de l'équilibre.

Presque personne ne s'en préoccupe, et pourtant, il représente avec la vue 80% de nos potentialités sensorielles.

L'oreille est un organe complexe, constitué de l'oreille externe, de l'oreille moyenne, et de l'oreille interne. On sait peu de chose sur le fonctionnement exact de l'oreille interne, et la médecine classique est extrêmement dépourvue sur le plan curatif quand il y a un problème, et totalement impuissante devant les acouphènes et les bourdonnements.

Et je sais (pour en avoir eu de nombreux témoignages, et l'avoir moi-même expérimenté suite à une aggravation d'otite résultant de plongées en grande profondeur), combien il est pénible d'être "mal-entendant", combien les gens qui subissent ces problèmes deviennent renfermés sur eux-même et souvent agressifs.

Les lésions sont très souvent dues à une exposition inconsidérée à des bruits excessifs, mais aussi à la plongée sous-marine, à l'usage inconsidéré des "Q-tips", ces petits bouts de bois entourés de coton que les gens s'enfoncent régulièrement dans les oreilles ( ! ), à une mauvaise circulation sanguine (hypertension), mais aussi à l'usage de certains médicaments, de certains excitants et produits toxiques, et à des problèmes neurologiques souvent liés à une mauvaise nutrition.


Quatre grandes mesures à prendre :

Éviter les pollutions sonores excessives :
    tous les bruits, explosions, échappements libres de mobilettes, tondeuses, souffleuses à feuilles (ces espèces d'horreur inventées ces dernières années, et qui en plus d'une pollution sonore exceptionnelle, soulevent des nuages de poussières et de germes qui vont aggraver les problèmes respiratoires des personnes âgées et des enfants), mais aussi et surtout les fameux "baladeurs" utilisés en permanence par beaucoup d'adolescents et parfois d'adultes, les "boîtes" techno, etc...
Ne jamais rien enfoncer dans les oreilles,
    éviter les nettoyages intempestifs avec les fameux coton-tiges : tous les médecins O.R.L. et les hygiénistes sont unanimes pour condamner fortement l'utilisation de ces coton-tiges, qui repoussent à chaque usage le cérumen au fond du conduit. Il est responsable de l'accroissement des bouchons de cérumen, peut provoquer des blessures, et entretenir des dermatoses internes.
Utiliser égulièrement les bougies auriculaires (bougies "Hopi").
    Les bougies permettent un nettoyage naturel en profondeur et en douceur. Elles débarrassent les oreilles de leur surplus de cérumen et régularisent la production de celui-ci. Elles donnent un confort immédiat, un meilleur équilibre, c'est un procédé remarquable à titre préventif et curatif pour éviter les otites, les rhinopharingites, se débarrasser des rhumes, et accéder naturellement à une meilleure écoute.
    Les bougies réharmonisent les oreilles, vers une meilleure écoute de soi et une meilleure écoute de la vie. Elles véhiculent et améliorent la circulation des énergies et permettent un meilleur équilibre des corps énergétiques.
Améliorer la vascularisation.
    Dans toutes les situations, et en particulier dans les cas d'acouphènes ou de bourdonnement d'oreilles, certains phytonutriments, comme en particulier le Ginkgo Biloba donnent des résultats très impressionnants avec jusqu'à 70% d'amélioration.



"Il faut apprendre aux gens que la santé se mérite et se construit par une vie,
une nourriture, et des pensées saines, un respect de la nature et des animaux.
Tout manquement à ces Lois Cosmiques porte en lui sa propre sanction".
Jacqueline Bousquet




Soins de la peau
des cheveux et des ongles



Beaucoup plus qu'une simple enveloppe, la peau est l'un des grands organes, très importants, de notre corps.
Elle remplit un grand nombre de fonctions essentielles à notre protection, notre équilibre et notre bien-être.
Elle est l'un des grands "agents de renseignements" du cerveau avec qui elle est en communication constante : au moment de la formation du foeutus, ce sont les mêmes cellules souches qui vont participer à la "construction" du cerveau et de la peau, ce qui a fait dire que "la peau est du cerveau étalé"...



La peau participe très activement au réflexe de respiration, et ce sont les cellules qui composent notre peau qui sont "aux premières lignes" de défense contre toutes les agressions de l'environnement, les radiations, les coups, blessures, brûlures, etc...

Après des années de service intensif, dans des conditions souvent très rudes, et sans soins suffisants, notre peau se fatigue : Peau trop fine, peau sèche, tachetée de pigments, peau moins élastique, qui cicatrise moins bien, formation de rides ...

Il est donc très important de prendre soin de sa peau, et cela le plus tôt possible.

Mais si les soins "extérieurs" et le traitement local sont indispensables et nécessitent des produits de très haute qualité, il ne faut jamais oublier qu'un programme de soins bien compris passe d'abord par la nutrition et l'apport des éléments indispensables.
Deux actions sont particulièrement efficaces pour obtenir une peau saine et souple :
        1. Hydratation (boire un minimum de 1,5 à 2 litres d'eau par jour hors des repas),
        2. et surtout complémentation en acides gras mono et poly-insaturés.




Les cellules qui composent notre peau font partie des 100 000 milliards de cellules dont nous sommes constitués. Si les membranes des cellules de la peau deviennent sèches et rigides, il faut penser que la plupart des cellules qui composent l'intérieur de notre corps souffrent des mêmes troubles.

► Toutes les analyses et études faites dans le monde ces dernières années démontrent que nous présentons TOUS des carences importantes en différents acides gras essentiels, en particulier gamma-linoléniques et Oméga 3, qui sont indispensables à la bonne hydratation de la peau, à sa souplesse, à la bonne communication entre les cellules, à la protection contre les infections, l'inflammation et autres désagréments.

Une peau qui s'assèche, se pigmente par taches, vieillit prématurément, ne doit pas seulement faire l'objet de soins cosmétiques, elle doit faire penser à un bilan nutritionnel complet,
  • corriger les carences par la prise de compléments,
  • penser à l'importance des antioxydants (vitamines E et C, bêta-carotène et lycopène, sélénium et flavonoïdes) pour protéger les "bons" acides gras des membranes de nos cellules.




Soins des ongles :


L'aspect des ongles, leur forme, leur texture, leur dureté et souplesse sont, pour le thérapeute, une excellente source d'informations sur l'état de santé générale de la personne.

Des ongles beaux et solides sont depuis toujours considérés comme un atout de séduction et de santé.

Pour assurer une bonne santé à vos ongles, vous devez d'abord veiller à ne pas trop les exposer aux toxiques contenus dans les produits de lessive ou de nettoyage, et à tous les produits chimiques.

Limitez également l'usage de vernis à ongles qui peut les rendre cassants. Mais il est évident que là aussi, les carences nutritionnelles sont à la base de beaucoup de problèmes.

Vos ongles ont le plus grand besoin de :
    • protéines de qualité,
    • vitamine B8
    • soufre
    • zinc
    • iode
    • calcium
    • fer
    • silicium
La complémentation est très efficace et apporte des résultats rapides...




Nourrissez vos cheveux !


Si l'état de votre chevelure laisse à désirer, sachez que des mesures nutritionnelles adéquates, associées à des soins capilaires spécifiques, contribuent à lui rendre vitalité et éclat.

Les substances les plus bénéfiques en ce domaine sont :
    • les protéines (végétales et de qualité)
    • les acides gras polyinsaturés (dont la carence courante peut se traduire par des altérations de la structure capilaire)
    • les vitamines B (et notament B5 et B8),
    • les oligo-éléments soufre, silicium, zinc et iode.
Privilégiez une alimentation saine et "BIO", usez et abusez de légumes (ail, oignons, choux-fleur, poireaux) mais surtout, consommez quotidiennement les compléments alimentaires nécessaires.

Il existe (vous les trouverez sur internet) d'excellents complexes nutritionnels pour la peau, les cheveux et les ongles. En général ils s'appellent "Hair and nails", ou quelque chose de similaire.

Soignez bien votre peau, vos ongles et vos cheveux,
ils sont le reflet de votre personnalité.





Le sommeil


Bains de lumière

    Comme tout ce qui vit sur la planète, nous sommes totalement dépendants de la lumière du soleil.

    Dans la pratique, sachez que votre humeur, votre vitalité, dépendent en grande partie de la quantité de lumière que vous recevez tous les jours.

    S'il fait beau, l'idéal est de profiter de la lumière très spéciale qui est présente le matin tôt, au lever du soleil, et d'en profiter pour prendre un "bain de lumière" en même temps qu'un "bain d'air" (voir plus loin). Mais dans les pays où la luminosité est faible, et chez nous en hiver, il arrive très souvent que notre organisme soit "en manque de lumière".

    Si vous avez de la peine à vous réveiller le matin, c'est parce que la sécrétion de mélatonine (voir paragraphe précédent) n'est pas "éteinte", votre corps manque de lumière et vous allez vous traîner toute la journée. Avant de passer à l'étape suivante (paragraphe suivant : "l'eau froide"), il peut être très bénéfique de "prendre un bain de lumière".

    Il existe des lampes (toujours indirectes, c'est très important) émettant des luminosités de 10.000 lumens, spécialement conçues pour cet usage, mais vous pouvez également (en attendant mieux) utiliser des lampes halogènes puissantes (indirectes), et prendre pendant quelques minutes un "bain de lumière" qui va "éteindre" la production de mélatonine et vous permettre de bien vous réveiller.


L'eau froide

    Quelques petits conseils qui vont vous rendre la vie plus agréable :

    Le matin au lever (et disons une fois par semaine), je vous conseille de commencer par un bain chaud.

    Vous devez rester au minimum 5 minutes dans la baignoire pleine d'eau bien chaude (inutile de vous brûler, mais bien chaud quand même, car il est très important que votre corps soit CHAUD).

    Vous videz l'eau, et vous ouvrez la douche FROIDE, mais SANS PRESSION - le plus froid possible - et en faisant de petits "aller/retour" avec la douchette, vous commencez sous la plante du pied gauche, puis du droit, puis partant de la pointe du pied droit, vous remontez par l'extérieur de la jambe, jusqu'à hauteur de la hanche.

    L'eau foide doit couler lentement sur votre peau. Deux ou trois petits aller-retour sur la hanche, et vous redescendez par l'intérieur, avec la douche froide, jusqu'au pied. Puis vous passez à la jambe gauche et faites exactement la même chose.

    Vous passez à la main et bras droits et remontez par l'extérieur jusqu'à l'épaule, et descendez par l'intérieur (exactement comme pour les jambes). Ensuite main et bras gauche, de la même manière.

    On recommence en bas, on remonte de la même manière par les jambes, et on s'attarde quelques minutes sur l'anus, et sur le sexe.

    Finissez à nouveau par les bras, en insistant un peu sous les aisselles et les épaule, puis douchez le visage (attention : pas toute le tête), et pour finir, attardez-vous un peu sur les pieds.

    ATTENTION : n'essuyez pas, ne frictionnez pas les parties du corps que vous venez de traiter à l'eau froide. Vous pouvez frictionner le tronc, le dos, mais pas les membres qui doivent "sécher" naturellement.

    Vous serez surpris : cela fait un bien énorme, et quand on a pris l'habitude, on ne peut plus s'en passer. C'est aussi un excellent moyen pour les hommes vieillissants de préserver et maintenir leur virilité.

    Pour améliorer la micro-circulation dans les membres (et par extension dans tout le corps) ce procédé est infaillible.

    IMPORTANT : pour de bons résultats, il faut que le corps soit très chaud au début, et ne jamais refroidir le "noyeau central", c'est à dire le tronc.

    Ce procédé fait partie de l'Hydro-thérapie selon Kneipp, et se passe en trois temps :

      • pré-action : chauffer par le bain

      • action : l'eau froide

      • réaction : par le séchage sans essuyer

    Mais il faut toujours appliquer l'eau froide sur un corps bien chaud .

    Ne faites jamais cela avec des pieds ou des extrémités froides, ce serait plus nuisible que positif, c'est pour cela que je préconise de prendre d'abord un bain bien chaud.

    ► Un excellent exercice pour ceux qui ont un jardin : marcher pieds nus dans la rosée, le matin, pendant quelques minutes, ou dans la neige (pour ceux qui en ont !).

Bains d'air
    Lorsque vous en avez terminé avec votre douche froide, votre corps est "tonique", la micro-circulation sanguine est activée, vous avez une sensation de bien-être et de chaleur qui s'exhale de vous.

    Restez quelques minutes totalement nu(e), les fenêtres grandes ouvertes, pour un bain d'air.
    L'idéal est de faire cela face au soleil levant, pendant 4 à 5 minutes, et vous pouvez en profiter pour faire quelques exercices respiratoires (et si vous pratiquez le Qi Gong c'est encore mieux !).
    Si vous êtes "sérieux", vous faites cela tous les jours, sinon au moins tous les deux jours.
    Bien-être assuré !


Activité physique et intellectuelle :
Le style de vie

L'une des principales raisons pour lesquelles nous n'arrivons pas à trouver le bonheur et à créer un style de vie unique, c'est parce que nous n'avons pas encore maîtrisé l'art d'être présent. Nous traversons la journée plutôt que d'en retirer quelque chose. Nous sommes partout à un instant donné, sauf en train de vivre cet instant.

Le style de vie, c'est apprendre à être présent, où que vous soyez. C'est développer une concentration unique sur le moment présent,
    et en retirer toute la substance et la richesse d'expérience et d'émotions qu'il a à offrir.
Le style de vie, c'est prendre le temps de contempler un coucher de soleil.
Le style de vie, c'est écouter le silence.
Le style de vie, c'est capturer chaque instant pour qu'il devienne une nouvelle partie de ce que nous sommes et de ce que nous sommes en train de devenir.
Le style de vie, ce n'est pas quelque chose que nous faisons, c'est quelque chose que nous expérimentons, que nous vivons.
Et à moins que nous n'apprenions à être vraiment présent, nous ne maîtriserons jamais l'art de vivre bien.




Hygiène intestinale



La maladie n'est pas une fatalité qui s'abat sur une personne au hasard. Non, la maladie est l'expression ultime de la souffrance d'un organisme qui est intoxiqué, encrassé.

Il faut en être conscient.
Vouloir soigner sans tenir compte de cette simple évidence relève de l'utopie dangereuse.
Le chemin qui conduit à la guérison devra donc être l'inverse de celui qui a conduit à la maladie : se désintoxiquer, ce qui permettra à l'organisme de se régénérer et de s'auto-réparer.
L'hygiène intestinale constitue l'une des étapes fondamentales pour activer le retour à la santé. Il faudra toujours y penser, dans toute tentative d'amélioration de la santé ou simplement du bien-être... Car même si l'on se sent "en bonne santé", celle-ci ne sera réelle et authentique que si elle est accompagnée d'une bonne hygiène intestinale.




L'une des toutes premières démarches que devrait donc faire une personne qui souhaite améliorer sa santé et son énergie, est de se questionner sur l'état de propreté et le bon fonctionnement de son système digestif, indispensable pour une bonne assimilation des nutriments, mais responsable également de graves intoxications chroniques de l'organisme tout entier en cas "d'encrassement".


Dans son livre "La santé par l'hygiène intestinale" (éditions Trois Fontaines),
le docteur Georges Monnier-Schraer, écrit :

"Nous sommes ce que nous mangeons - et absorbons !

Or nous avons perdu tout contact réel avec la nature et vivons en marge.
Ses fruits et légumes (notre alimentation de base) nous arrivent dénaturés, polués par divers procédés de conditionnement, conservation, préparation, etc...

La notion de goût exact, originel, a disparu, remplacée par des succédanés de synthèse.

Notre mépris de la nature, dans ce qu'elle nous offre et nous apporte, nous a conduit à en mépriser un autre aspect, qui nous est intrinsèque celui-là : l'écologie de notre corps a disparu, tout comme celle de notre environnement.

Notre organisme souffre de manque d'hygiène, d'un encrassement chronique et permanent, à l'origine d'une intoxication qui l'étouffe insidieusement. Les affections dégénératives, responsables de plus de 95 % de la mortalité (cancers, affections cardio-vasculaires) sont à notre organisme ce que les désastres écologiques sont à la nature.

Sans être malade, des signes cliniques mineurs tels que la fatigue matinale, des cernes autour des yeux, une haleine chargée, une peau qui vieillit prématurément, devront attirer notre attention sur le gros intestin encombré.

Les maladies dégénératives, et notamment le cancer du côlon, sont en constante progression. Elles sont le reflet éclatant d'une méconnaissance de l'importance des phénomènes d'auto-intoxication et de son impact à tous les niveaux de l'organisme.
Cette tendance ne pourra être inversée que par la mise sur pied d'une rééducation, d'un réapprentissage de règles élémentaires de santé et de vie : bien boire, bien manger, bien éliminer - En un mot : bien vivre !

Nous sommes donc responsables de notre santé !




Un organisme sain est un organisme propre.

Depuis plusieurs millénaires, toutes les anciennes civilisations accordaient la plus haute importance au bon fonctionnement du gros intestin.
La constipation, qui signifie intoxication de l'organisme, était pour eux la source de toutes les maladies, tant physiques que mentales.
Elle devait être combattue énergiquement, et les lavements, clystères, etc... associés à une bonne hygiène alimentaire, faisaient partie du vécu quotidien.

Malheureusement, de nos jours, la médecine moderne a oublié ces fondements de la santé. Le gros intestin est ignoré, méprisé, la constipation n'est qu'un dérangement mineur que l'on pense régler promptement à l'aide de laxatifs.

La réalité est pourtant tout autre et très inquiétante :
85 % des populations modernes souffrent de constipation chronique
, et entretiennent une véritable auto-intoxication de leur organisme par un état permanent de putréfaction dans leur intestin, et en particulier du colon, et les maladies modernes ne sont que l'expression d'un encrassement, d'une intoxication progressive de l'ensemble de notre organisme.

La peau, la lymphe, les reins, les poumons sont des voies de sortie, d'évacuation des déchets et des toxines accumulés dans notre organisme, mais le gros intestin, ou "côlon" en est de loin le plus important, et il est primordial de le maintenir en bon état de fonctionnement.   L'altération de cette importante fonction d'élimination signifie l'intoxication de l'organisme, et à terme la maladie et/ou la rechute.

Que nous soyons en bonne santé ou malades, nous ne devrons jamais perdre de vue le fait que la santé de notre organisme dépend principalement de son état de propreté, de désintoxication.




Ne pas oublier que les 3 fonctions importantes sont : NUTRITION - ASSIMILATION - ELIMINATION

Car il ne suffit pas d'apporter à son organisme une bonne nutrition, encore faut-il que les nutriments parviennent aux cellules, que les déchets soient immédiatement et complètement évacués afin d'éviter une putréfaction et fermentation excessive, et que ces mêmes déchets ne puissent traverser la paroi intestinale pour aller "polluer" les tissus et organes...

La paroi de notre intestin est constituée d'une seule couche très mince de cellules, qui se renouvelle entièrement toutes les 48 heures. C'est la seule barrière entre le milieu souvent très chargé de toxines et de bactéries de notre intestin, et les cellules de notre corps. Cette paroi est tapissée de "villosités", qui sont des sortes de doigts microscopiques dont le rôle est de capter les nutriments pour les faire pénétrer dans le flot sanguin qui va les véhiculer jusqu'aux cellules.

C'est comme un filtre. Si le filtre est bouché, l'assimilation se fait mal et la plupart des nutriments seront évacués avec les selles. Par contre, s'il y a des trous, le filtre ne filtre plus rien et toutes les particules nocives passent dans le sang qui va les véhiculer vers les organes...

Les graisses saturées que nous consommons, les excès de viande, et de médicaments, les produits chimiques, la carence importante en FIBRES alimentaires de qualité, la constipation chronique chez la plupart des gens, rendent imperméable la paroi intestinale, "engluent" les villosités, qui n'assurent plus leur rôle, mais également perturbent le renouvellement cellulaire. D'une part la paroi intestinale devient colmatée, engluée, et d'autre part des zones importantes ne sont pas correctement renouvellées, créant ainsi des brèches très nocives...

Un régime pauvre en fibres ralentit la digestion. Les graisses animales contenues dans les viandes se solidifient à la température du corps et forment des bouchons dans notre intestin, augmentant ainsi la toxicité des matières et le passage des toxines à travers la paroi intestinale.

Une trop grande acidité, l'usage inconsidéré de certains médicaments, détruisent ou modifient la flore intestinale. La consommation de crudités et de salades le soir favorise la fermentation et la formation de gaz...

L'OMS précise que notre alimentation moderne nous apporte moins de 50% de fibres que l'apport souhaité, il est donc fortement conseillé de prendre régulièrement des compléments en fibres alimentaires.

Que ce soit dans le cadre du traitement de nombreuses pathologies (et en particulier toutes les manifestations du "candida albicans"), ou simplement pour tous ceux qui souhaitenet faire une démarche vers la "santé optimale", un nettoyage complet et en profondeur du colon (le gros intestin) est vivement recommandé.

Il est absolument impératif de ne pas accepter comme inéluctable l'état de constipation chronique dont souffre une grande majorité de la population trop sédentarisée, et de tout mettre en oeuvre pour rétablir un transit normal (minimum 1 selle par jour, et 2 si possible). Ce n'est évidemment pas toujours facile, et cela nécessite une vraie volonté de régler ce problème.


Il y a quelques décennies, la faculté de médecine était tout-à-fait consciente de la gravité d'un côlon constipé.
Différents travaux, menés à 40 ans d'intervalle, et en des endroits fort éloignés, aboutissent aux mêmes conclusions :

Un régime déséquilibré provoque une constipation chronique, responsable d'auto-intoxication de l'organisme. Cette auto-intoxication sur un organisme carencé - du fait de l'alimentation moderne - induira un terrain favorable au développement de nombreux troubles de la santé,
allant jusqu'aux tumeurs bénignes, puis malignes.


  • Une étude américaine, réalisée par l'Université de San Francisco et publiée en 1981,
      avait ravivé l'idée que des substances toxiques produites par un côlon encombré pouvaient avoir des effets dévastateurs sur l'organisme, et soulignait par ailleurs le lien entre une alimentation riche en graisses, pauvre en fibres, et un risque accru de cancer du sein.
      Cette étude, réalisée sur 1481 femmes "en bonne santé", mit en évidence la présence de cellules anormales dans le liquide mammaire prélevé chez les femmes souffrant de constipation chronique. Ces cellules anormales se retrouvent cinq fois plus souvent chez les femmes qui ont moins de trois selles par semaine que chez celles qui évacuent une selle ou plus par jour.

  • La doctoresse Kousmine a depuis longtemps noté la corrélation entre l'intoxication intestinale et le terrain cancéreux.
      Elle écrit : "La colibacillose, c'est-à-dire la présence constante ou intermittente d'innombrables colibacilles dans l'urine, accompagnée ou non de pus, est un phénomène que j'ai observé chez 46 % des cancéreux... l'organisme répond à cette auto-intoxication chronique par des mécanismes de défense destinés à les neutraliser. J'ai émis l'hypothèse que les tumeurs, bénignes d'abord, malignes ensuite, ne sont autre chose qu'une forme particulière de ces mécanismes de défense..."
      "Lorsque la structure de la muqueuse intestinale est anormale, sa porosité trop grande, le passage des micro-organismes et des substances indésirables trop abondant, le pouvoir détoxiquant du foie et le pouvoir filtrant des ganglions sont débordés."

  • le Professeur Huchard rendait la stase intestinale responsable d'une grande partie des troubles pulmonaires et cardiaques

  • le Professeur Bensaude, dans son célèbre traité d'entérologie, s'étendait longuement sur les innombrables conséquences funestes provoquées par la constipation

  • le chirurgien Chiray prêtait au côlon une grande influence sur les fonctions hépatiques et pancréatiques

  • le chirurgien Pauchet parle de "côlon homicide"

  • le Dr Saint-Chauvet incriminait le côlon dans les problèmes dentaires.

  • Dr Bircher-Benner dans "Pour les malades de l'estomac et de l'intestin" Ed. Victor Attinger.
    "Si des circonstances défavorables prévalent constamment dans l'intestin, le pouvoir de sélection des parois intestinales s'amoindrit à la longue, entraînant le débordement des toxines intestinales dans le sang et dans tout le corps."

  • Metschnikoff - "The prolongation of life", Londres 1908.
    "La fatigue et les maux qui s'abattent sur nous au soir de la vie sont en grande partie imputables à un empoisonnement des tissus et cette intoxication doit être attribuée aux innombrables microbes qui infestent notre système digestif".



    Hydrothérapie du côlon

    Il est donc tout à fait primordial de faire appel à l'hygiène intestinale pour restaurer et maintenir l'équilibre intérieur, ainsi qu'une forme de réconciliation avec son corps et ses énergies inconscientes.
    Depuis la nuit des temps, ces techniques de cures et de nettoyage interne sont connues et préconisées.

    Des tablettes sumériennes (-2750 av. JC), aux manuscrits égyptiens (papyrus d'Ebers -1550 av. JC), de la Mésopotamie à la Chine ancienne et actuelle, les Amériques, la Grèce, les évangiles esséniens et la tradition yogi de l'Inde, en passant par les recommandations de Galien, Hippocrate, Celse ou, plus près de nous, Ambroise Paré et, plus récemment encore, Kousmine, Kellog, Irons et bien d'autres, l'importance du nettoyage intestinal revient à chaque fois telle une clé incontournable pour celui qui souhaite acquérir la Santé véritable.
    Presque systématiquement associées à une démarche spirituelle, ces cures étaient aussi l'occasion de libérer l'esprit de ses conflits intérieurs.
      L'un des fléaux de notre société actuelle est l'infestation par une flore intestinale pathogène, et cette infestation qui se manifeste par une grande quantité de symptômes différents mais toujours invalidants, et touche pratiquement et à des degrés divers 90% de la population citadine est provoquée par notre style de vie "moderne", par le stress, une alimentation erronnée, et surtout par une constipation chronique...

      Dans le cadre du traitement de ce problème, il convient d'éliminer totalement la flore intestinale "dévoyée" et de la renouveler...

      L'irrigation colonique (trois séances espacées de 10 à 12 jours) est incontournable dans ce cas,
      suivi par un ré-ensemencement de la flore intestinale par probiotique (indispensable à ce stade...)

      (voir page Candida et plus particulièrement : réhabilitation intestinale)
    L'irrigation du côlon est une méthode douce, contrôlée et approfondie de désencombrement et détoxication du gros intestin et de l'organisme tout entier par des bains internes successifs. Elle occupe une place de premier ordre dans l'histoire de la santé et du bien-être physique, psychique et émotionnel des peuples du monde entier depuis des millénaires, pour purifier corps et esprit et transformer la dynamique intestinale, immunitaire, énergétique et psychique...


    La méthode retrouve aujourd'hui ses lettres de noblesse grâce, entre autre, au développement extraordinaire des moyens techniques. Cela permet, au cours des séances, d'assurer à chaque personne une hygiène et un confort parfaits grâce à un appareil spécialement équipé...

    L'irrigation du côlon est la forme d'hygiène intestinale la plus accomplie et la plus efficace. Elle permet non plus seulement le nettoyage du dernier segment du côlon, mais une véritable thérapie par l'eau sur le trajet tout entier du côlon en prodiguant des bains internes.
    Allongé confortablement sur une table de massage, une canule est introduite délicatement dans le rectum. Cette canule est à double fonction : amenée d'eau d'une part et évacuation des matières et de l'eau usée d'autre part.

    Un massage du ventre favorise la fragmentation et le décollage des résidus fécaux et stimule le péristaltisme.
    En alternant remplissage, baignade et évacuation, l'eau agit par trempage sur la muqueuse et non par lavage. Il en résulte un nettoyage et une purification douce, progressive et en profondeur.

    "L'hydrothérapie du colon (ou irrigation colonique) est une forme de lavement doux, harmonieux, et complet, contrôlée et approfondie de nettoyage du gros intestin, effectué, cela va de soi, dans une ambiance de sérénité et avec une assistance thérapeutique expérimentée. Elle permet l'élimination de tous les déchets incrustés dans les replis de la paroi intestinale et favorise l'évacuation des gaz. Elle se pratique soit au cours de cures complètes, soit sur rendez-vous."


        Un colon nettoyé retrouve son fonctionnement optimal.
        L'immunité naturelle est stimulée
        le processus assimilation / élimination se rééquilibre
        la santé globale s'en trouve améliorée :
        • grand bien être
        • amincissement de la taille et perte de poids
        • stimulation du péristaltisme intestinal
        • meilleure assimilation des nutriments
        • disparition des inflammations locales
        • élimination des parasites
        • amélioration de l'état de la peau,
        • de la circulation sanguine dans les membres inférieurs,
        • des fonctions rénales,
        • désengorgement des voies aériennes supérieures....

        D'une manière générale, un premier "nettoyage" nécessite 3 séances rapprochées.



    Quelques adresses que je connais ou qui m'ont été recommandées :

      A Genève :   Christine COLOMBAIN, hygiène intestinale et intégration posturale
        Sur rendez-vous - Tél +41 22 - 700 05 47


      Près de Lausanne :   Carole Pasquier, Institut Thémacorps, centre thérapeutique au service d’une santé consciente et du bien-être.
        121 route de Lavaux,   1095 LUTRY   Tél : +41 21 791 11 96   Fax : +41 21 791 68 72   mail@themacorps.com
      https://www.themacorps.com


      en région Parisienne :   Anne HERTAUX - Infirmière Diplômée Etat,   agrée AMKI.
        1, rue Jules Ferry   94130 NOGENT SUR MARNE     Tél : 01.43.94.06.36
      "Hydrothérapeute très humaine et chaleureuse !"


      Dans l'Isère :   Annie Boissy - Infirmière, formation Kousmine, Hydrothérapeute.
        Route de Charrat, 38960 St-Etienne de Crossey   Tél : 04 76 06 02 01   denatf@wanadoo.fr
      (25 Km de Grenoble - 25 Km de Chambéry - 60 Km de Lyon)


      En Alsace :   Anne-Christine PRETAT
        6 rue donation Rieter, CARSPACH   Tél : 06 08 69 88 50
      pratique l'irrigation colonique depuis plus de 3 ans.


      En Bretagne :   Catherine Le Guezennec
        81 rue du Commandant Fernand,  29100 Douarnenez Treboul   Tél : 02 98 57 47 89 et 06 60 51 11 32
      https://hydrotherapie-du-colon-treboul.fr/   -  


      A Toulon :   Annie Despagnet   infirmière, pratique l'hydrothérapie du côlon depuis 13 ans...
        résidence "Le Galion" - bat E, avenue port de Plaisance, 83000 TOULON
      Tél : 04 94 03 52 40   Fax : 04 94 42 12 73
      un très bon site : https://www.anydros.com   -   E-mail = contact@anydros.com


      Près de Toulouse :   Suzanne Vergès
        "La vague bleue"   25, rue de la république,   31270 Villeneuve-Tolosane
      Infirmière DE, praticienne de santé holistique, pratique l'irrigation colonique depuis près de 10 ans.
      Suzanne Vergès propose également des conférences intitulées : "Devenir acteur de sa santé et dire Non à la maladie"

        Tél : 05 61 92 28 94   -   lavaguebleue@free.fr


      en Belgique :   Dr Meurens   19 rue des Bocages   4880 Aubel   Belgique   Tél: 08768.76.73


      Et pour nos amis canadiens :

        Corporation canadienne des hygiénistes certifiés du côlon     https://www.cchcc.ca/

        courriel : hydrotherapie-colonique@cchcc.ca
        C.P. 46041, Galeries Chagnon
        Lévis (Québec) , Canada, G6V 8S3
        Tél.: (514) 935-7500             Sans frais: 1-866-935-7500






  • pour nous joindre
    adresse postale et   E-mail
    sommaire général
    dossiers "informatifs"
    Laisser un message sur
    le Livre d'or
    Atelier Energies et Santé