Atelier Energies et Santé - "Stratégies pour une santé optimale"

Accueil     Sommaire     Soins énergétiques     Coaching santé     Séjours     Formations




Les (dures)
LOIS de la VIE


papillon
"Les grandes lois fondamentales qui ont présidé au développement de la vie dans l'Univers, et ont permis l'évolution de toutes les espèces, sont toujours présentes, toujours actives, et nul être vivant ne peut espérer s'y soustraire..."

* * * *
Tout manquement à ces Lois immuables sera générateur de conflits, source de malaises, de comportements perturbés, et finalement, de graves troubles de la santé...




Sous le prétexte de "civilisation", de "société", de "modernisation", l'homme a voulu tout adapter à ses désirs, à sa volonté, à sa façon de voir les choses. Il s'arroge le droit de juger ce qui "est bien", ce qui "est mal"... Depuis quelque chose comme 2000 ans, il a commencé à systématiquement asservir la planète, à réduire toutes choses et tout être vivant à son service exclusif.
Son égoïsme absolu l'a amené à sacrifier pour son plaisir et son confort des centaines de milliers d'espèces végétales et animales, et à réduire en esclavage celles qu'il pense pouvoir lui être utile. Il se croit devenu le "Dieu" omniscient et omnipotent, possédant de droit divin et en toute "bonne conscience", pouvoir absolu de vie ou de mort sur toute chose et tout être.
    Sauf qu'il n'en a pas la sagesse, et que ce n'est pas ainsi que cela se passe.



Ce comportement destructeur ne peut en aucun cas être productif à long terme, et ne peut apporter à l'Homme que de graves et profondes désillusions... Sourd et aveugle à tout ce qui ne va pas dans le "bon sens" de ses désirs et de son confort, il ignore superbement toutes les avertissements que la Nature lui envoie...

Et pourtant, tous les clignotants sont "au rouge" : Les maladies mentales sont en "explosion" sur la planète... le nombre de personnes atteintes de maladies dégénératives augmente sans cesse, le cancer fait des ravages, le "sida" est devenu une menace planétaire... le suicide des jeunes est un grand problème, la drogue, l'alcool, la violence... la liste est très longue... et personne n'est capable d'en déterminer les causes, personne n'accepte d'en reconnaître les causes...

La société humaine fonce droit dans le mur... et au lieu de freiner... On accélère !!!

► Car il faudrait se rappeler qu'il existe des LOIS immuables et fondamentales qui régissent la totalité de l'Univers, la totalité des "êtres" et des choses, et en particulier tous les êtres vivants, de la bactérie à l'homme, en passant par les plantes, les insectes...   TOUS les êtres vivants, TOUS, sans AUCUNE exception sont soumis à ces LOIS...

Et malgré son orgueil et sa prétention à tout maîtriser, l'Homme est (heureusement), et restera toujours dans l'incapacité totale de s'y soustraire...

Ces LOIS sont absolument inviolables, incontournables, immuables, elles existent depuis la nuit des temps, et elles seront encore effectives, valables et incontournables dans les milliards d'années à venir, lorsque, très certainement, l'Homme ne sera même plus un lointain souvenir... personne ne pourra les modifier, personne ne pourra les changer...

Et tout être vivant qui s'en écarte va immanquablement en payer le prix, à court ou à long terme...

L'inconscient de tout être vivant, la "mémoire cellulaire" de chaque individu (du plus humble au plus "évolué") est profondément programmé, conditionné par ces lois universelles, cachées, incrustées, gravées au plus profond de nos mémoires cellulaires, de notre mémoire atavique, de notre ADN, et l'individu (mais c'est valable également pour un groupe, ou une société) qui va s'en écarter, va se retrouver immédiatement en conflit (inconscient mais très actif) avec sa "programmation" profonde, ce qui va obligatoirement provoquer un stress qui sera plus ou moins important selon la "gravité" de la déviance.
Et par réaction "de cause à effet", ce stress va mettre en action des "programmes de sauvegarde" qui vont amener l'organisme à réagir en échappant à la volonté propre de l'individu, car ces "programmes de sauvegarde" ont une priorité absolue.



Ce phénomène est facilement observable chez les plantes ou chez les animaux... C'est ce "programme de sauvegarde" qui va, par exemple, provoquer les suicides collectifs de certaines sociétés animales lorsque l'équilibre est rompu (souvent observé chez les rats et chez certains insectes) ou des périodes de stérilité, des migrations, des mutations, etc... qui surviennent lorsque de graves crises menacent la survie de l'espèce.

Ces "programmes" de survie de l'espèce s'activent automatiquement et de manière totalement autonome et inconsciente, sacrifiant sans aucun état d'âme l'individu au bénéfice de la survie, ou simplement de l'amélioration, de l'évolution de l'espèce...

Car dans la grande "programmation" générale de l'Univers, l'individu n'existe pas.

Il n'a AUCUNE importance sauf celle d'être l'un des maillons (maillon interchangeable) de la grande chaîne de l'évolution et de la VIE et du perfectionnement de l'Esprit.
Ces lois peuvent parfois sembler cruelles à l'être humain, car elles vont souvent à l'encontre même de notre "morale" - morale qui, il faut bien le dire, n'a été établie égoïstement qu'en fonction de notre petit "confort" physique et intellectuel...

Or la société humaine actuelle (moderne) a créé un nombre considérable de situations et de contraintes qui vont systématiquement et automatiquement mettre l'individu en situation de conflit avec ces lois naturelles incontournables, et bien souvent même avec ses convictions personnelles...
Dans bien des cas, chaque individu pris isolément aurait instinctivement la réaction de se comporter en harmonie avec les Lois naturelles, mais la pression de la communauté, de la société, de l'Etat, et du "politiquement correct" dont il est esclave, va l'amener obligatoirement à prendre des décisions et à avoir des comportements qui le mettront en conflit profond avec ces Lois...

Il n'est pas rare de rencontrer des "responsables", des "décideurs" qui, à titre totalement privé, confidentiel, avouent être en profond désacord avec les décisions prises, ou avec les lois votées par leur "groupe"...   mais reconnaissent être complètement incapables de s'y opposer ou d'y changer quelque chose...

L'individu tant soit peu sensible ressent inconsciemment que "quelque chose ne va pas", mais comme il est souvent dans l'incapacité totale d'en déterminer les causes, et qu'il n'en a de toute façon pas les moyens, il se trouve dans l'impossibilité de résoudre ces "conflits", et la situation de stress qui s'en suit va peu à peu se manifester sous la forme de malaises, d'agressivité ou de violence, de comportement irrationnel, de dépression, puis, comme dans la majorité des cas aucune résolution de ce conflit n'est amorcée, des maladies vont se déclarer... (le plus souvent maladies "froides", à développement lent et irréversible...)

Il faut toujours se rappeler que rien n'existe sans raison, qu'il n'y a pas de hasard, ni de fatalité... Même le plus improbable des "hasards" n'est que le résultat, le fruit, d'une longue série "d'action / réaction" qui peut aller chercher sa source très loin dans l'espace ou dans le temps (théoriquement dans le passé, mais des actions / réactions —> Futur / présent / passé sont fortement suspectées)...

Chaque acte, chaque pensée, chaque idée lancée (eidos) chaque mot prononcé, selon la manière dont il est prononcé, et selon l'intention qui l'accompagne, est le début, la prolongation, la modification ou l'aliénation d'une action qui aura ses répercussions sur la vie d'un individu, d'un groupe, d'une société...

Mais cette situation ne doit pas être considérée comme une fatalité...

Il appartient impérativement et sans échappatoire possible à chaque individu, à titre personnel de rectifier ces influences et de rester maître de sa trajectoire de vie...

Comme un marin solitaire dont le navire est soumis à chaque seconde à des influence, des sollicitations diverses qui tendront à l'entraîner vers des récifs ou des obstacles, vers sa perte... comme le marin qui doit en permanence (et d'autant plus lorsque les conditions sont mauvaises) être vigilant et apporter les corrections nécessaires, faire les réparations indispensables, prendre les décisions justes et effectuer les interventions nécessaires pour garder le cap et conduire son navire à bon port, de même chacun doit être vigilant en permanence, afin d'être en mesure d'apporter immédiatement les corrections nécessaires pour garder le cap de sa vie...

Et ses meilleurs guides seront sa conscience et le respect de la Nature et des LOIS de la VIE.

Car comme pour tout conflit, en prendre véritablement conscience, en prendre la mesure, y réfléchir, c'est déjà commencer à le résoudre...



Les grandes LOIS fondamentales de la VIE :

Les plus importantes sont peu nombreuses et finalement très simples,
mais tellement puissantes !


mésanges

1 - Respect, Solidarité et interdépendance.




2 - La compétition, facteur de sélection naturelle, outil de l'évolution.


3 - L'agressivité, la violence




4 - le sexe et le plaisir




5 - Rendre à chacun sa place :




6 - Le rapport à la mort et à "l'après vie"




7 - Le respect des Lois de la Vie

loup


yin/yang



pour nous joindre
adresse postale et   E-mail
sommaire général
dossiers "informatifs"