Atelier Energies et Santé - "Stratégies pour une santé optimale"
Accueil soins
et services
sommaire
général
Séjours soins
et repos
Week-end
santé
Interventions
à distance
pour nous
contacter
Livre d'or


La maladie n'est pas une fatalité qui s'abat sur une personne au hasard. Non, la maladie est l'expression ultime de la souffrance d'un organisme qui est intoxiqué, encrassé.
Il faut en être conscient.
Vouloir soigner sans tenir compte de cette simple évidence relève de l'utopie dangereuse.
Le chemin qui conduit à la guérison devra donc être l'inverse de celui qui a conduit à la maladie : se désintoxiquer, ce qui permettra à l'organisme de se régénérer et de s'auto-réparer.



Hygiène intestinale

L'hygiène intestinale constitue l'une des étapes fondamentales pour activer le retour à la santé.
Il faudra toujours y penser, dans toute tentative d'amélioration de la santé ou simplement du bien-être...
Car même si l'on se sent "en bonne santé", celle-ci ne sera réelle et authentique
que si elle est accompagnée d'une bonne hygiène intestinale.


Dans son livre "La santé par l'hygiène intestinale" (éditions Trois Fontaines),
le docteur Georges Monnier-Schraer, écrit :

    "Nous sommes ce que nous mangeons - et absorbons !

    Or nous avons perdu tout contact réel avec la nature et vivons en marge.
    Ses fruits et légumes (notre alimentation de base) nous arrivent dénaturés, polués par divers procédés de conditionnement, conservation, préparation, etc...

    La notion de goût exact, originel, a disparu, remplacée par des succédanés de synthèse.

    Notre mépris de la nature, dans ce qu'elle nous offre et nous apporte, nous a conduit à en mépriser un autre aspect, qui nous est intrinsèque celui-là : l'écologie de notre corps a disparu, tout comme celle de notre environnement.

    Notre organisme souffre de manque d'hygiène, d'un encrassement chronique et permanent, à l'origine d'une intoxication qui l'étouffe insidieusement. Les affections dégénératives, responsables de plus de 95 % de la mortalité (cancers, affections cardio-vasculaires) sont à notre organisme ce que les désastres écologiques sont à la nature.

    Sans être malade, des signes cliniques mineurs tels que la fatigue matinale, des cernes autour des yeux, une haleine chargée, une peau qui vieillit prématurément, devront attirer notre attention sur le gros intestin encombré.

    Les maladies dégénératives, et notamment le cancer du côlon, sont en constante progression. Elles sont le reflet éclatant d'une méconnaissance de l'importance des phénomènes d'auto-intoxication et de son impact à tous les niveaux de l'organisme.
    Cette tendance ne pourra être inversée que par la mise sur pied d'une rééducation, d'un réapprentissage de règles élémentaires de santé et de vie : bien boire, bien manger, bien éliminer - En un mot : bien vivre !

    Nous sommes donc responsables de notre santé !




Un organisme sain est un organisme propre.

Depuis plusieurs millénaires, toutes les anciennes civilisations accordaient la plus haute importance au bon fonctionnement du gros intestin. La constipation, qui signifie intoxication de l'organisme, était pour eux la source de toutes les maladies, tant physiques que mentales.
Elle devait être combattue énergiquement, et les lavements, clystères, etc... associés à une bonne hygiène alimentaire, faisaient partie du vécu quotidien.

Malheureusement, de nos jours, la médecine moderne a oublié ces fondements de la santé. Le gros intestin est ignoré, méprisé, la constipation n'est qu'un dérangement mineur que l'on pense régler promptement à l'aide de laxatifs.
La réalité est pourtant tout autre et très inquiétante :
85 % des populations modernes souffrent de constipation chronique
, et entretiennent une véritable auto-intoxication de leur organisme par un état permanent de putréfaction dans leur intestin, et en particulier du colon, et les maladies modernes ne sont que l'expression d'un encrassement, d'une intoxication progressive de l'ensemble de notre organisme.

La peau, la lymphe, les reins, les poumons sont des voies de sortie, d'évacuation des déchets et des toxines accumulés dans notre organisme, mais le gros intestin, ou "côlon" en est de loin le plus important, et il est primordial de le maintenir en bon état de fonctionnement.   L'altération de cette importante fonction d'élimination signifie l'intoxication de l'organisme, et à terme la maladie et/ou la rechute.
Que nous soyons en bonne santé ou malades, nous ne devrons jamais perdre de vue le fait que la santé de notre organisme dépend principalement de son état de propreté, de désintoxication.





Ne pas oublier que les 3 fonctions importantes sont : NUTRITION - ASSIMILATION - ELIMINATION

Car il ne suffit pas d'apporter à son organisme une bonne nutrition, encore faut-il que les nutriments parviennent aux cellules, que les déchets soient immédiatement et complètement évacués afin d'éviter une putréfaction et fermentation excessive, et que ces mêmes déchets ne puissent traverser la paroi intestinale pour aller "polluer" les tissus et organes...

La paroi de notre intestin est constituée d'une seule couche très mince de cellules, qui se renouvelle entièrement toutes les 48 heures. C'est la seule barrière entre le milieu souvent très chargé de toxines et de bactéries de notre intestin, et les cellules de notre corps. Cette paroi est tapissée de "villosités", qui sont des sortes de doigts microscopiques dont le rôle est de capter les nutriments pour les faire pénétrer dans le flot sanguin qui va les véhiculer jusqu'aux cellules.

C'est comme un filtre. Si le filtre est bouché, l'assimilation se fait mal et la plupart des nutriments seront évacués avec les selles. Par contre, s'il y a des trous, le filtre ne filtre plus rien et toutes les particules nocives passent dans le sang qui va les véhiculer vers les organes...
Les graisses saturées que nous consommons, les excès de viande, et de médicaments, les produits chimiques, la carence importante en FIBRES alimentaires de qualité, la constipation chronique chez la plupart des gens, rendent imperméable la paroi intestinale, "engluent" les villosités, qui n'assurent plus leur rôle, mais également perturbent le renouvellement cellulaire.
D'une part la paroi intestinale devient colmatée, engluée, et d'autre part des zones importantes ne sont pas correctement renouvellées, créant ainsi des brèches très nocives...

Un régime pauvre en fibres ralentit la digestion. Les graisses animales contenues dans les viandes se solidifient à la température du corps et forment des bouchons dans notre intestin, augmentant ainsi la toxicité des matières et le passage des toxines à travers la paroi intestinale.

Une trop grande acidité, l'usage inconsidéré de certains médicaments, détruisent ou modifient la flore intestinale. La consommation de crudités et de salades le soir favorise la fermentation et la formation de gaz...

L'OMS précise que notre alimentation moderne nous apporte moins de 50% de fibres que l'apport souhaité, il est donc fortement conseillé de prendre régulièrement des compléments en fibres alimentaires.

Que ce soit dans le cadre du traitement de nombreuses pathologies (et en particulier toutes les manifestations du "candida albicans"), ou simplement pour tous ceux qui souhaitenet faire une démarche vers la "santé optimale", un nettoyage complet et en profondeur du colon (le gros intestin) est vivement recommandé.

Il est absolument impératif de ne pas accepter comme inéluctable l'état de constipation chronique dont souffre une grande majorité de la population trop sédentarisée, et de tout mettre en oeuvre pour rétablir un transit normal (minimum 1 selle par jour, et 2 si possible). Ce n'est évidemment pas toujours facile, et cela nécessite une vraie volonté de régler ce problème.

Il y a quelques décennies, la faculté de médecine était tout-à-fait consciente de la gravité d'un côlon constipé.
Différents travaux, menés à 40 ans d'intervalle, et en des endroits fort éloignés, aboutissent aux mêmes conclusions :

Un régime déséquilibré provoque une constipation chronique, responsable d'auto-intoxication de l'organisme. Cette auto-intoxication sur un organisme carencé - du fait de l'alimentation moderne - induira un terrain favorable au développement de nombreux troubles de la santé,
allant jusqu'aux tumeurs bénignes, puis malignes.





Hydrothérapie du côlon

Il est donc tout à fait primordial de faire appel à l'hygiène intestinale pour restaurer et maintenir l'équilibre intérieur, ainsi qu'une forme de réconciliation avec son corps et ses énergies inconscientes.
Depuis la nuit des temps, ces techniques de cures et de nettoyage interne sont connues et préconisées.

Des tablettes sumériennes (-2750 av. JC), aux manuscrits égyptiens (papyrus d'Ebers -1550 av. JC), de la Mésopotamie à la Chine ancienne et actuelle, les Amériques, la Grèce, les évangiles esséniens et la tradition yogi de l'Inde, en passant par les recommandations de Galien, Hippocrate, Celse ou, plus près de nous, Ambroise Paré et, plus récemment encore, Kousmine, Kellog, Irons et bien d'autres, l'importance du nettoyage intestinal revient à chaque fois telle une clé incontournable pour celui qui souhaite acquérir la Santé véritable.
Presque systématiquement associées à une démarche spirituelle, ces cures étaient aussi l'occasion de libérer l'esprit de ses conflits intérieurs.
L'irrigation du côlon est une méthode douce, contrôlée et approfondie de désencombrement et détoxication du gros intestin et de l'organisme tout entier par des bains internes successifs. Elle occupe une place de premier ordre dans l'histoire de la santé et du bien-être physique, psychique et émotionnel des peuples du monde entier depuis des millénaires, pour purifier corps et esprit et transformer la dynamique intestinale, immunitaire, énergétique et psychique...


La méthode retrouve aujourd'hui ses lettres de noblesse grâce, entre autre, au développement extraordinaire des moyens techniques. Cela permet, au cours des séances, d'assurer à chaque personne une hygiène et un confort parfaits grâce à un appareil spécialement équipé...
L'irrigation du côlon est la forme d'hygiène intestinale la plus accomplie et la plus efficace. Elle permet non plus seulement le nettoyage du dernier segment du côlon, mais une véritable thérapie par l'eau sur le trajet tout entier du côlon en prodiguant des bains internes.
Allongé confortablement sur une table de massage, une canule est introduite délicatement dans le rectum. Cette canule est à double fonction : amenée d'eau d'une part et évacuation des matières et de l'eau usée d'autre part.

Un massage du ventre favorise la fragmentation et le décollage des résidus fécaux et stimule le péristaltisme.
En alternant remplissage, baignade et évacuation, l'eau agit par trempage sur la muqueuse et non par lavage. Il en résulte un nettoyage et une purification douce, progressive et en profondeur.

"L'hydrothérapie du colon (ou irrigation colonique) est une forme de lavement doux, harmonieux, et complet, contrôlée et approfondie de nettoyage du gros intestin, effectué, cela va de soi, dans une ambiance de sérénité et avec une assistance thérapeutique expérimentée. Elle permet l'élimination de tous les déchets incrustés dans les replis de la paroi intestinale et favorise l'évacuation des gaz. Elle se pratique soit au cours de cures complètes, soit sur rendez-vous."




Pour en savoir plus, je vous recommande le site de Karine de GRESSY

Quelques adresses que je connais ou qui m'ont été recommandées :






retour   hygiène de vie



pour nous joindre
adresse postale et   E-mail
retour
soins et services
sommaire
dossiers "informatifs"
Laisser un message sur
le Livre d'or