Atelier Energies et Santé - "Stratégies pour une santé optimale"

Accueil     Sommaire     Soins énergétiques     Coaching santé     Séjours     Formations



La candidose, recherche et élimination des causes,

traitement naturel et efficace.




coquelicots Il est surtout très important de comprendre que "la candidose" n'est pratiquement jamais LA cause du problème de santé, mais bien la conséquence - un symptôme - d'un dysfonctionnement bien plus important.

Le "candida Albicans", qui est un hôte normal de la flore intestinale ne devient pathogène QUE si le terrain est en "inflammation silenceuse" profonde, et que différents organes ne fonctionnent plus correctement.

La toute première chose à faire est de "remettre en route" les organes défaillants, et de diminuer (voire supprimer si possible) l'inflammation.

Et pour cela, avant tout traitement de ce problème, il est très important d'effectuer un "nettoyage énergétique" complet qui va pratiquement éliminer cette inflammation, et bien sûr de rechercher les remèdes et techniques qui vont réactiver les organes.

La rapidité et la qualité des résultats obtenus dépendront principalement du sérieux et de la persévérance du patient.




Comment se déroule le traitement :


  • En premier lieu donc, le "Nettoyage énergétique" - souvent indispensable.

  • Ensuite, la correction alimentaire   absolument incontournable.

  • La réhabilitation digestive et intestinale :   remettre en état les différents
        organes du système digestif, et rééquilibrer la flore intestinale.

  • L'équilibre acido-basique : voir dossier

  • Les traitements isopathiques   phytothérapie

  • Les actions lytiques directes : la complémentation et les différents
        "remèdes" indispensables.

  • voir également   Coaching santé




  • 1 - La correction alimentaire

      Le traitement passera en tout premier lieu par la correction de l'alimentation,   c'est INCONTOURNABLE.   Il n'y aura pas de guérison sans changement de comportement alimentaire...

      Changer ses habitudes alimentaires n'est certe pas simple. On est "conditionnés" par des générations "d'habitudes alimentaires", habitudes qui la plupart du temps ont été amenées chez nos ancêtres par des nécessités économiques, ou par des isolements géographiques qui n'ont plus cours aujourd'hui, mais habitudes qui sont transmises "de mère en fille", et auquelles nous restons fidèles, bien qu'elles ne soient plus adaptées aux conditions de vie actuelles.

      J'entends souvent dire : "Vous n'allez pas me priver de tel ou tel aliment, vous n'allez pas me priver de ce petit plaisir"...

      Si un aliment (exemple évident : le sucre) est pour vous un "plaisir" dont vous avez de la peine à vous détacher, si vous considérez qu'éliminer cet aliment est une "privation", c'est que vous en êtes dépendant, comme le drogué est dépendant de sa drogue. Pour lui aussi, sa drogue est un "plaisir"... et pourtant ce "plaisir" le tue...

      La clef de la réussite pour changer ses habitudes alimentaires est de comprendre que nous devons rééduquer notre perception des goûts, nous devons réaprendre la saveur originelle des aliments non transformés, non sucrés ou salés artificiellement, réapprendre le goût naturel des aliments...     voir :   Nutrition et diététique

    A éviter totalement

      Eviter le contact de tous les allergènes alimentaires connus.

      Le SUCRE
      et tous les produits contenant du sucre. C'est la correction la plus importante, et à faire en tout premier, car le sucre est l'aliment de base du candida.

      Attention, contrairement à des convictions bien répandues, IL N'Y A PAS DE "BON SUCRE"...   (même BIO) = c'est du sucre,   le sucre de canne brun ("naturel") = c'est du sucre,   le sirop d'érable = c'est du sucre...

      Et SURTOUT, ne pas chercher à remplacer le sucre par des édulcorants, quels qu'ils soient (aspartame ou autre), et inutile de demander "mais alors, par quoi remplacer le sucre ?"   -   on ne remplace pas le sucre.   Le goût exagéré du "sucré" n'est pas naturel, c'est un goût "perverti", c'est une drogue... il faut absolument se libérer du GOÛT sucré, se défaire de cette dépendance, se "rééduquer"...

      Pour aider à se délivrer de l'addiction au sucre, il existe divers produits en phytothérapie ou homéopathie. On peut par exemple prendre une dose de "saccharum officinalis" (en MK = c'est psychique) une fois par semaine, pendant 6 semaines (prendre par exemple le dimanche, en faisant une pose hebdomadaire dans la prise des autres remèdes - sanum, compléments nutritionels, etc...)

      En règle générale, éviter au maximum tous les aliments riches en hydrates de carbone et en sucre raffiné...   Beaucoup de fruits trop sucrés devront ainsi être évités...

      LEVURE et ferments :
      Eviter tous les aliments contenant de la levure, des moisissures, ou des ferments, comme le pain (surtout la mie), les pizzas, gâteaux et pâtisseries, tous les fromages fermentés, les champignons crus, toutes les boissons fermentées (bière, cidre...), la sauce soja, le tamari, certains yoghourts, etc...

      LAIT DE VACHE et produits laitiers :
      fromage, crème, beurre, yoghourt, lait, lactose, pâtisseries, gâteaux, produits en boîtes et pré-préparés.
      Le fromage et le lait de chèvre ou de brebis bios, et surtout le lait de jument peuvent être tolérés.

      La VIANDE :
      Certaines viandes BIO (la guarantie "BIO et authentique élevage en pein air" est primordiale) peuvent être tolérées, en petites quantités : canard, pintade, agneau...
      Eliminer totalement la volaille d'élevage : poulet, dinde... dont l'élevage intensif est une source "d'informations" nocives et une véritable HONTE pour l'humanité, tout produit à base de porc, toutes les charcuteries, ainsi que les viandes et poissons fumés...

        Que la vache et le mouton soient rendus fous par les pratiques anti-naturelles de l'homme, cherchant le rendement plutôt que la qualité, c'est une évidence, avec tous ces animaux granivores ou herbivores de nature, qui ne voient jamais l'herbe ou le soleil et qui sont stockés dans des espaces de béton et d'acier sans pouvoir seulement se retourner...   Certes, ils sont nourris à satiété (de granulés), ils sont "propres", "vaccinés" et "aseptisés"...
        Pourquoi alors est-il nécessaire de leur donner des tranquillisants et des antibiotiques à longueur d'année ou presque ?
        Et comment peut-on justifier la récupération des carcasses d'animaux malades, pour en faire des "farines" dites "compléments nutritionnels" ?   (texte provenant du site https://www.arsitra.org)

        Car certes, il est tout à fait possible aujourd'hui d'être végétarien, et cela comporte beaucoup d'avantages.
        Plus précisément, ne manger que des végétaux et non de la viande est profitable dans la mesure où l'on se fatigue moins vite. On se fatigue moins vite de l'intérieur parce que l'on évite justement la sécrétion d'urate et d'acide urique. On se fatigue moins vite et on garde la tête plus claire, on pense par conséquent plus facilement, si jamais l'on pense. Pour celui qui ne peut pas penser, il n'est bien entendu pas profitable d'avoir une tête dégagée d'urate car il est indispensable, n'est ce pas, que toute la complexion humaine soit en accord. Bref il est possible à l'homme de se rendre végétarien s'il fait un effort sur lui-même. Il emploie alors des forces qui restent tout simplement inutilisées chez la plupart des hommes qui mangent aujourd'hui de la viande.

        Extrait de "Santé et Maladie" de Rudolf STEINER   - Conférence du 13 janvier 1923


      Les CÉRÉALES : Eliminer toutes les céréales riches en gluten Blé, Seigle, Avoine, Orge... assimilé aux céréales, le maïs est à proscrire, il contient beaucoup de sucre... voir céréales
      On peut remplacer le pain par du pain azym, pita, zwibacks, wasa...   il est surtout préférable de manger du riz, du sarrasin, du quinoa...   voir quelques céréales

      ALIMENTS TRAITÉS, raffinés et "pré-préparés" : La plupart des aliments en boîte et en conditionnement "pré-préparés" ont très peu sinon aucune valeur nutritive, et ils contiennent à peu près TOUS du lait de vache, du sucre, du gluten, et de grandes quantités de substances (colorants, conservateurs, "agents" divers...) qui sont très nocives pour la santé.

      ALCOOL, DROGUES, tous les produits pharmaceutiques, stimulants, médicaments, calmants, euphorisants, somnifères... il faut s'interdire tous ces produits chimiques "de confort"... (et sauf cas de nécessité absolue, éliminer TOUS les antibiotiques). Eliminer tous les alcools...

      CERTAINS LÉGUMES acidifiants ou trop sucrés doivent être évités : carottes, maïs, asperges, oseille, rhubarbe, choux de bruxelle...

      Les BOISSONS sucrées, pétillantes, y compris l'eau gazeuse, les jus de fruits, TOUTES les boissons "préparées" comme le "thé froid" et tous les sodas... Eviter thé noir et café, préférer certaines infusions et le thé vert léger.

      FRUITS : La plupart des fruits sont riches en SUCRE et doivent être évités. Eviter tous agrumes riches en acide citriques (sauf le citrons), raisins, melon... préférer les pommes, cerises, myrtilles...     en quantité raisonnable...

      Se souvenir que la règle de base est : PAS de sucre, pas de mie de pain, pas de levures.



      Quelques aliments déconseillés ou interdits

      Sucre de canne (blanc ou roux)
      Sucre de betterave
      Cassonade
      Miel
      Sirop d'érable
      Sucreries, friandises
      Mélasse
      Toutes les confitures et gelées
      Crèmes glacées
      Boissons sucrées (sodas, colas ...)
      Farines raffinées (baguette, miche, biscottes...)
      Gâteaux à la farine blanche et au sucre
      Pizzas
      Brioches, croissants, biscuits
      Quiches, feuilletés, vol au vents
      Pâtes (spaghettis, raviolis ...)
      Riz blanc raffiné
      Fécule de pommes de terre
      Carotte
      Mais
      Fécule de maïs
      Semoule, couscous
      Amidon
      Céréales raffinées, flocons
      Riz soufflé
      Chocolat avec moins de 60% de cacao
      Chocolat au lait
      Friandises à base de chocolat, de lait, de miel
      Quelques aliments acceptés

      Céréales intégrales sans gluten (Riz, Millet)
      Certaines farines complètes
      Pain de millet complet, pain au son
      Riz complet
      Certaines pâtes complètes
      Germes de blé
      Fèves fraîches
      Lentilles
      Céleri
      Navet
      Germes de soja
      Pousses de bambou
      Coeur de palmier
      Salsifi
      Aubergine, Courgette
      Concombre
      Tomate
      Radis
      Champignons
      Choux, Choux-fleur
      Haricots verts
      Poireau
      Artichaut
      Poivron
      Salades vertes
      Epinards
      Chocolat sans sucre
      Pois chiches, Pois cassés, Haricots secs


      Il est évident que cette liste est théorique et générale.
      Elle doit impérativement être personnalisée en fonction de l'état de santé
      et de la flore intestinale de chaque personne, ce que nous faisons toujours.




    Mais alors, QUE MANGER ????




    2 - Réhabilitation digestive et intestinales



    3 - Traitements isopathiques Sanum



    yin/yang



    pour nous joindre
    adresse postale et   E-mail
    sommaire général
    dossiers "informatifs"