Atelier Energies et Santé - "Stratégies pour une santé optimale"
Accueil sommaire
général
soins
et services
Séjours soins
et repos
Week-end
santé
Formations
et séminaires
Témoignages
impressionants
Dossier "entités"
A lire !!! Important !
pour nous
contacter
Livre d'or


Les Radicaux libres

sont des prédateurs redoutables !

Mais comme pour tout, c'est encore une fois une histoire d'équilibre !

Particules extrêmement agressives, dérivées de l'utilisation de l'oxygène, les radicaux libres ne sont pas tous néfastes, certains sont même indispensables à la vie.
Mais lorsqu'ils sont en excès (et c'est pratiquement TOUJOURS le cas), ils deviennent particulièrement dangereux et provoquent l'oxydation, "la rouille" de notre organisme, et sont l'une des principales causes du vieillissement prématuré.

Heureusement,
les Antioxydants
sont là pour nous en préserver...


En 1956, le Docteur Denham HARMAN, de l'Université du Nebraska, chimiste, biologiste et médecin, formula la théorie du vieillissement par les radicaux libres, théorie aujourd'hui unanimement acceptée par la communauté scientifique internationale :

Le vieillissement du corps et un nombre incroyable de maladies sont directement occasionnés par le bombardement des cellules par les "Radicaux Libres".



Sur le plan chimique, un "radical libre" est un fragment de molécule (un électron) hautement réactif et très instable, car isolé (échappé de sa "famille" atomique) et doté d'une charge électrique libre. Il réagit avec les molécules voisines pour se stabiliser, en agressant et chassant un autre électron, pour prendre sa place. L'électron évincé va faire immédiatement la même chose sur la molécule voisine, créant ainsi une réaction en chaîne (c'est un peu simplifié, mais c'est ainsi que ça se passe) pouvant atteindre des milliers de molécules. Ce genre de réaction en chaîne peut se propager très rapidement et s'appelle oxydation. Le corps en a une peur bleue.

Chacune des cellules de notre corps est composée d'un noyau, d'un plasma, et d'une membrane. La membrane est une barrière, un filtre, dont le rôle est de laisser entrer dans la cellule les nutriments, l'oxygène et les informations dont la cellule a impérativement besoin pour se développer et vivre, mais elle doit également empêcher d'entrer tous les éléments nocifs : toxines, virus, bactéries...

Les radicaux libres agressent violemment et endommagent la membrane cellulaire, isolant la cellule, freinant l'entrée des nutriments et l'évacuation des déchets, ce qui amène peu à peu la mort lente de la cellule. Ils créent également des brèches irréparables dans les membranes. La cellule n'étant plus protégée, les agressions suivantes peuvent atteindre le noyau. Or le noyau contient l'ADN qui renferme le code génétique à partir duquel d'autres cellules seront fabriquées. Si l'ADN est endommagé, il peut donner naissance à des cellules légérement différentes.
C'est le premier pas vers le cancer.



Les radicaux libres sont impliqués dans le vieillissement accéléré des cellules et l'apparition de nombreuses maladies dites "dégénératives" : cancer, athérosclérose, dégénérescence cérébrale, maladies inflammatoires, cataracte, et de nombreuses pathologies aigues.

Ils sont causés par toutes les actions impliquant l'oxygène :

la respiration, la digestion et surtout les excès caloriques (ce qui explique les bienfaits de la "restriction calorique"), un grand nombre de réactions de métabolisme ou de défense de l'organisme, mais également par l'exposition excessive au soleil, les radiations de tous ordre (télé, ordinateurs, rayons x), la lumiére, la pollution, les métaux toxiques, l'abus d'alcool, le record revenant sans conteste à la cigarette.

Les radicaux libres sont inévitables, ils sont indissociables de la vie, et les dégâts qu'ils causent sont irréparables. Il est donc extrêmement important de se protéger constamment et le mieux possible contre ces particules agressives. Tous les êtres vivants subissent les agressions de ces terribles prédateurs, et ont cherché à s'en protéger car leur survie en dépendait.

Les plantes en particulier, qui existent sur notre planète depuis 4 milliards d'années, et ne peuvent se déplacer pour éviter les rayons du soleil, ont développé avec le temps des substances antioxydantes extrêmement efficaces, et cela principalement dans les régions où le soleil est très intense. Toutes ces substances, comme par exemple les carotènoïdes, le lycopène, les acides phénoliques, les flavonoïdes, les tanins, etc... sont surtout présents dans les colorants des végétaux et dans leur membrane extérieure ( peau, pelure, etc.) qui regorge de substances protectrices.
Le thé vert, l'huile d'olive, le choux rouge, l'oignon, l'ail, les herbes de Provence sont parmi les meilleurs défenseurs "anti-radicalaires".

La toute première démarche à faire consiste bien évidemment à privilégier la consommation intensive de ces légumes frais, fruits mûrs, et plantes aromatiques de qualité. Mais comme ce n'est pas toujours possible, et que le contrôle de la qualité est plus qu'incertain, la science moderne a extrait les principes actifs de ces plantes pour les mettre à notre disposition, sous forme de compléments nutritionnels.


TOUT LE MONDE devrait consommer tous les jours les antioxydants adaptés à ses besoins, c'est l'une des mesures les plus importantes pour le maintien de la santé, et pour l'anti-vieillissement.



Voir page   Produits conseillés   ou retour   Nutrition



pour nous joindre
adresse postale et   E-mail
quelques temoignages
"beaucoup vont se reconnaitre"
sommaire
tous les dossiers
Laisser un message sur
le Livre d'or