Atelier Energies et Santé - "Stratégies pour une santé optimale"

Accueil     Sommaire     Soins énergétiques     Coaching santé     Séjours     Formations



Comment apprendre à méditer,
la méthode "hesychaste"


gentianes
L'homme d'aujourd'hui est comme perdu, il cherche - mais nous cherchons tous depuis que nous existons sur cette terre - comment se retrouver lui-même. Il oublie que c'est en se tournant vers celui qui l'a fait, à savoir Dieu, son Créateur, qu'il pourra se retrouver lui-même. Mais il vit cette recherche dans une telle agitation, dans un tel désordre, qu'il cherche à expérimenter n'importe quel moyen pour parvenir à se retrouver.

La méditation hésychaste enseigne à recentrer son esprit, à le diriger vers le centre, vers l'essentiel. Elle acquiert ainsi, sans vraiment y prétendre, une pertinence pour notre monde moderne : capacité de concentration, vivre le moment présent, calme, paix intérieure, autant de qualités de plus en plus recherchées chez les hommes et femmes d'affaires, les gestionnaires, les athlètes, etc.






La Prière de Jésus

fait partie intégrante de la tradition spirituelle hésychaste, dont les origines remontent aux Pères du désert des IVe et Ve siècles. De nos jours, la Prière connaît une étonnante popularité, non seulement parmi les orthodoxes, mais aussi parmi les chrétiens d'autres confessions. La Prière de Jésus est une tradition vivante qui peut mener aux sommets de la vie spirituelle.

Le mot grec hsuxia (hésychia) signifie "calme, paix, sérénité, silence, recueillement, quiétude, tranquillité du coeur". Mais un repos de l'esprit dans une attitude active et vigilante...

L'hésychasme représente le coeur intime de la spiritualité orthodoxe, le choix de «la meilleure part», la réponse au commandement «quand tu veux prier, entre dans ta chambre», la chambre du coeur, le centre unifiant de l'être.

En Occident, la Prière de Jésus est resté très longtemps inconnue, comme d'ailleurs toute la tradition hésychaste, à cause de la séparation des Églises d'Orient et d'Occident et des controverses théologiques concernant l'hésychasme au XIVe siècle.
Références :
Lucien Coutu : La méditation hésychaste - à la découverte d'une grande tradition de l'Orient. Fides, 1996.
Une interprétation contemporaine de la tradition hésychaste

Irénée Hausherr : La méthode d'oraison hésychaste. "Orientalia Christiana", IX-2. Rome, 1927.
Un des premiers écrits occidentaux "modernes" sur l'hésychasme.




A un jeune pèlerin qui le questionnait, le père Séraphin du Mont Athos répondit :
"Avant de parler de prière du coeur, apprends d'abord à méditer comme la montagne..."
et, lui montrant un énorme rocher : "Demande-lui comment il fait pour prier, puis reviens me voir."

Méditer comme une montagne :

Le Mont Aiguille, Vercors

Méditer comme un coquelicot :

coquelicot


Méditer comme l'océan :

océan

Méditer comme un oiseau :

oiseau


Méditer comme Abraham :

Abraham

Méditer comme Jésus :

Jésus




► Pour compléter ce dossier, je vous recommande de lire également la page     "Au-delà du pardon"

► Il est également possible de méditer en marchant : voir l'article "La marche consciente" sur la page     "Activité physique"


yin/yang



pour nous joindre
adresse postale et   E-mail
sommaire général
dossiers "informatifs"