Atelier Energies et Santé - "Stratégies pour une santé optimale"
Accueil   •   Sommaire général   •   Le Forum   •   Livre d'or   •   Liens   •   Pour me joindre


La cuisine médiévale

le chateau de Gruyère

"Mangier une fois le jour est vie d'ange
et mangier deux fois le jour est vie humaine
et trois fois ou quatre ou plusieurs est vie de beste
et non pas de créature humaine.

Le Mésnagier de Paris, XIV ème siècle



Pour tous ceux qui sont intéressés par tout ce qui se rapporte à la nutrition, l'alimentation, et la cuisine,
se pencher sur la gastronomie médiévale, patrimoine culturel européen, est une recherche passionnante.

Sous l'appellation "Moyen Age", c'est 1000 ans de notre histoire qui ont été volontairement occultés, méprisés...   et pourtant, cette période a été très riche dans beaucoup de domaines, et si bien sûr le "confort" n'existait pas, si de nombreuses exactions ont été commises par des seigneurs peu scrupuleux et par des bandes de rufians, dans de nombreux domaines, les gens qui ont vécu à ces époques étaient bien souvent plus heureux que de nos jours...

Au 5ème siècle, l'invasion des hordes "barbares" venues de l'Est met fin à l'empire romain et à ce qu'il est convenu d'appeller "l'Antiquité gréco-romaine", et traditionnellement, les historiens font commencer le Moyen Age en 476, date de la déposition du dernier empereur, Romulus Augustule, par le chef barbare Odoacre, ou en 481 date de l'avènement de Clovis, qui devient roi des Francs.
Le sacre de Charles VII à Reims le 17 juillet 1429, Jeanne d'Arc et la fin de la guerre de 100 ans, la chute de Constantinople en 1453, puis les grandes expéditions maritimes, la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb en 1492, et la mort de Charles VIII le 7 avril 1498 marquent la fin de ces périodes "ténébreuses" et oubliées, et le début de la "Renaissance"...

"Encensé par les romantiques du XIXe siécle, au travers de la chevalerie, des troubadours et des princesses, rabaissé par les intellectuels du début du XXe siécle par les épidémies, les guerres et les famines, le Moyen Âge est encore ancré dans notre imagination comme une période ténébreuse. Les récentes découvertes et le revirement dans la manière d'aborder cette partie de notre histoire nous apportent une vision plus réaliste du moment, tant par sa diversité culturelle qu'intellectuelle."   http://www.castlemaniac.com

Au Moyen Age, l'alimentation avait une très grande place dans les préoccupations quotidiennes. Souci constant pour les "serfs" qui vivaient au jour le jour, "sur le terrain", l'art de la table était très important pour les seigneurs, mais aussi pour les bourgeois, car l'oppulence de la table était signe du degré de richesse...

L'alimentation était principalement composée de produits du terroir, de viandes, de pain et des quelques légumes cultivés. La pomme de terre, le maïs, le riz, denrées si importantes de nos jours n'étaient pas encore introduits en Europe. Mais contrairement aux croyances bien établies, la qualité des aliments était bien meilleure à ces époques que de nos jour : on mangeait réellement BIO, local et de saison...   et la relation entre la qualité de l'alimentation et la santé était bien connue, et très présente dans la préparation des plats.

Les difficultés de conservation et d'approvisionnement, la nécessité de vivre sur les productions locales, la fréquence des disettes ou famines liées à de mauvaises récoltes, mettent la notion d'économie en toute première place.

Comme celle de nos grands-mères, c'est souvent une cuisine faite de rôtis, de plats en sauce, de ragoûts et de pâtés.
Comportant peu de graisse "transformées", aucun sucre raffiné, beaucoup de salades et de viandes rôties, la cuisine médiévale était très "diététique" ...



Sur le site www.oldcook.com quelques amateurs passionnés de gastronomies anciennes se proposent de :
* * * * *

6 pistes en Europe médiévale sont proposées sur ce site :     (http://www.oldcook.com/medieval-gastronomie_europe )



Pour mieux connaitre l'alimentation, la cuisine et la gastronomie au Moyen Age,
il nous reste quelques grands classiques :

Le Mesnagier de Paris :

Le Viandier de Taillevent :

Le Tacuinum Sanitatis :


Epices et aromates dans la diététique médiévale :


L'hypocras ou vin épicé :

autres liens intéressants :

http://www.eyguebelle.com/
http://www.aromatiques.com
http://www.la-cour-des-saveurs.com/
http://www.soupiere.com/mediev_fr.asp
http://chdrafkar.50megs.com     très documenté...



retour   retour Nutrition   ou   sommaire général


Mon adresse postale - pour me joindre - m'envoyer un E-mail


Réagir sur le contenu de cette page,
poser des questions
lire les messages et laisser le vôtre,

Pour poser vos questions, ou laisser un témoignage...
Votre appréciation
sur le
Votre appréciation sur le site, ou un message de sympathie...
me ferait plaisir
Parlons santé !
partageons la connaissance
Pour partager l'information avec vos amis, 
signalez leur ce site...!