Atelier Energies et Santé - "Stratégies pour une santé optimale"
Accueil Présentation Nettoyage
énergétique
Coaching diététique
et santé
Séjours soins
et repos
cours et
séminaires


Ce dossier date de plus de 20 ans, et n'est plus d'actualité
pour un tas de raisons évidentes : politique, sécurité, économique, santé...
Mais pour le souvenir, pour la beauté des photos,
pour tout ceux qui ont plus ou moins connu (et apprécié) ces splendides régions,
et pour tous ceux qui n'auront jamais la chance d'y aller, je laisse...


HOGGAR et TEFEDEST

Hauts-Lieux de légende, spirituels et énergétiques,





Un superbe voyage, d'une qualité et d'un intéret exceptionnels.

Découverte, randonnées, paysages, méditation et vestiges du passé,

Voyage d'une semaine : retour à Tamanrasset (et Paris) après Mertoutek,

Ascension de l'In Acoulmou et de la Garet el Djenoun
(facultatif) pendant le voyage de 2 semaines.




Superbe chaîne de montagnes orientée sud-nord, la seule véritablement individualisée du massif du HOGGAR, la Tefedest forme un monde à part.

Sa largeur est de 20 à 30 kms et sa longueur totale de 120 kms environ, entre le point extrême sud : l'In Acoulmou, très beau sommet qui en est également le point culminant (2369 m.) et le dernier contrefort nord, la Garet el Djenoun, la célebre montagne des génies des Touareg (2327 m.), dont les grandes parois de granit précambrien s'élèvent d'un seul jet des sables blancs de la plaine qui s'étale vers le nord, vers Amguid.

Située à l'écart des grands axes de passage (la route Tamanrasset - In Salah s'écarte vers le nord-ouest et la piste In Amguel - Djanet suit un axe ouest-est à environ 50 kms au sud), il ne s'y trouve aucun village et le seul centre habité permanent est Mertoutek, petit village touareg qui a été très délaissé ces dernières années.

Parfaitement individualisée, isolée au milieu des plaines de sable blanc (l'Amadror à l'Est, la plaine prétassilienne d'Amguid au nord, les immenses oueds et les plateaux de l'Adjerar à l'ouest), la Tefedest est séparée de l'Atakor (Hoggar central) par de vastes plateaux couverts de lave et de bombes volcaniques.

Qu'on l'approche du nord, de l'est ou de l'ouest, la Tefedest présente de loin l'aspect d'une barrière sombre et compacte de couleur bleutée. De plus près, et au fur et à mesure de l'approche, on découvre une multitude d'axes de pénétration, vastes oueds de sable blanc, canyons, couloirs, où reigne un véritable micro-climat, où l'eau coule fréquemment favorisant la poussée de la végétation et oÙ l'on trouve une faune importante (gazelles, mouflons, liévres, oiseaux, etc ...)

Plusieurs familles touareg y ont trouvé un terrain de semi-nomadisme idéal, et leurs troupeaux de chèvres, chameaux et ânes, de riches pâturages. C'est avec eux, en utilisant leurs sentiers dans la montagne, leurs points d'eau, leurs chameaux, leur connaissance et leur amour de leur territoire que nous effectuerons ces randonnées dans un paysage d'une beauté à couper le souffle.


    C'est un superbe circuit-randonnée dans une grande ambiance saharienne authentique, des paysages d'une beauté exceptionnelle et des Hauts Lieux de légende...




  • Nuit au refuge de l'Assekrem, étude des hautes énergies de l'Ermitage de Père de Foucauld.
    C'est un lieu qui incite au recueillement et à la méditation.
  • Découverte des sites extraordinaires d'Issakarassen et du cratère de l'Ouksem.
  • Visite des sites de peintures rupestres du "Haut Mertoutek"
  • Ascension (facultative) de l'In Acoulmou, superbe sommet, dédale minéral, contact intense avec la planète.
  • Nombreux vestiges "pré-Islamiques", (tombes, peintures, poteries, foyers) dans une zone très peu visitée.
  • Ascension de la Garet le Djenoun, la "montagne des génies", lieu de légendes et de très hautes énergies.
  • Nombreux vestiges de l'époque néolithique tout au long du parcours.

  • Contact fréquent avec des familles touareg.



Déroulement du voyage : Voir carte et photos


Jours

  1. Samedi : Départ de Paris, arrivée par avion à Tamanrasset.

  2. Montée vers l'Assekrem (2800 mètres d'altitude) à travers l'Atakor, le coeur du Hoggar. La piste serpente au pied des immenses aiguilles de basalte: Iharen, Daouda, Thezoulaïgs, Saouinane...
    Arrivée au col et au refuge de l'Assekrem où nous passerons la nuit, montée pied (15 à 20 minutes) à l'ermitage du père de Foucauld, haut lieu de la spiritualité, d'où vous pourrez admirer l'un des plus célèbres couchers de soleil du monde.

  3. Lever tôt pour ceux qui veulent remonter à l'ermitage et assister au lever du soleil et, pour ceux qui le désirent, à la messe dite par les frères dans la petite chapelle (c'est toujours un moment très spécial).
    Départ avec les véhicules, piste à travers le Hoggar. Nous nous arrêterons au canyon d'Issakarassen où de multiples gueltas d'eau limpide s'enchâssent entre les parois d'orgues de basalte (1 h de marche).
    Repas de midi près du canyon. La piste continue vers Hirafok, nous admirerons au passage quelques gravures de l'époque néolithique et nous nous dirigerons vers le cratère de l'OUKSEM.
    Large de 500 mètres et profond de 300, ce cratère est très spectaculaire.
    Au fond, un gisement de natron est encore exploité par les Touareg qui utilisent ce produit pour le tannage des peaux, et également dans certains cas, comme médicament et pour la préparation de leur tabac à chiquer...
    Installation du bivouac près du cratère, randonnées autour et dans le cratère (sentiers), panorama exceptionnel.

  4. Piste vers Mertoutek que nous atteindrons avant midi. Fin de journée libre au village, visite des jardins et gueltas, découverte de la vie de nos amis touareg.

  5. Départ à pied avec un guide Targui pour la visite des sites de peintures rupestres de l'oued Tan'Teffell Tassine et / ou du "Haut Mertoutek". Les peintures que vous verrez sur quelques uns des sites visités sont parmi les plus belles du Sahara. Retour à Mertoutek en fin de journée, repas chez notre guide Targui où vous pourrez déguster l'excellente Teghamazine (sorte de couscous à trés gros grains). Bivouac.

  6. Départ de Mertoutek, transfert en véhicules (1/2 heure) vers l'oued Tililine et arrivée au pied de l'In Acoulmou. Repas de midi au camp de base, puis début de l'ascension en deux jours du fantastique versant sud de cette belle montagne, véritable monde minéral, dédale de canyons, couloirs, cheminées, dalles. Ascension accessible à tout bon marcheur (pas d'escalade). Bivouac sous le sommet sur une grande plate-forme couverte de sable, bois mort pour le feu, panorama incomparable (3h à 3h 30 de marche, voir plus loin le descriptif de l'ascension de cette montagne).

  7. Fin de l'ascension de l'In Acoulmou (1 h 1/2) et descente au camp de base où nous attendent les véhicules. Transfert (1/2 h) jusqu'aux sources de l'oued Dehine où une eau limpide et fraîche coule en permanence entre les lauriers roses. Repos, bivouac.

  8. Piste entre sable et montagnes, sur le versant EST de la Tefedest. Bivouac au pied du passage de Ouhet.

  9. Départ à pied pour Ouhet, (1h 1/2, bons sentiers) petit village saisonnier Touareg perdu dans la montagne. Eau abondante, jardins, paysage superbe (1 à 2 h. sur place). Très nombreuses traces de l'époque néolithique : grands alignements de pierres, tumulus, etc... Retour au véhicule pour le repas de midi, puis hors piste vers l'oued Athes (quelques très belles gravures rupestres, dont un superbe éléphant, gueltas), et nous remonterons l'oued Tin Ekert jusqu'au pied de la Garet Le Djenoun, la "montagne des génies" des Touareg. Bivouac.

  10. Départ à 5 heures pour l'ascension de la Garet le Djenoun dans la journée.
    3h sont nécessaires pour parvenir au col Est et de là, en 1 h 30 nous atteindrons le sommet. Retour en fin d'après-midi au camp de base de l'oued Tin Ekert où nous attendent les véhicules. Bivouac.

  11. à 14
    Suivant oueds et canyons, nous contournerons la Garet le Djenoun par le nord, et nous continuerons hors piste, par de superbes couloirs de sable blanc, vers l'intérieur des montagnes de la TEFEDEST (versant Ouest).
    Nous installerons notre bivouac dans l'oued Timakatine, devant les spectaculaires "pains de sucre" de basalte de Tihoudjine. Le décor est absolument fantastique et le coucher de soleil sur les pitons de basalte peut y être flamboyant.
    Nombreux vestiges de l'époque néolithique, beaucoup de fragments de poteries et d'emplacements de foyers, plusieurs tombes en tumulus. L'ascension de l'un des pitons vous prendra une petite heure, et bien que très spectaculaire, cette ascension est facile.
    Très belle région, peu connue, belles dunes de sable blanc.

    Sur le versant Est, le massif est appelé "la Tefedest noire" et sur le versant Ouest "la Tefedest blanche"...

Retour vers Tamanrasset en passant par In Ecker.
Le nombre de jours exact sera fonction des possibilités aériennes.

Nous utiliserons les vols d'Air Algérie, directs Paris - Tamanrasset sans escale à Alger. (en principe Paris - Tam le samedi et Tam - Paris le dimanche)





ASCENSION DE L'IN ACOULMOU

Superbe montagne, point culminant de la Tefedest, l'In Acoulmou (2369 m) n'est pas très connu des grimpeurs car il n'offre aucune grande paroi spectaculaire.

La voie normale d'ascension se déroule sur le versant nord (en remontant l'oued Mertoutek), et la paroi rocheuse n'est pas très haute. Pendant nos circuits, nous en faisons l'ascension par le fantastique versant sud, au départ de l'oued Dehine. Véritable monde minéral, dédale de canyons, couloirs, cheminées, dalles (accessible à tout bon marcheur, pas d'escalade).

Deux jours sont nécessaires pour faire en toute tranquilité l'ascension très spectaculaire de cette belle montagne. Nous effectuons un bivouac au pied de la dernière partie redressée, peu avant le sommet, sur une superbe plate-forme recouverte de sable, balcon au-dessus du désert, où nous avons une importante provision de bois mort pour le feu. Le panorama est absolument incomparable.
La fin de l'ascension ne présente aucune véritable difficulté technique (quelques cordes fixes dans des dalles inclinées) mais l'itinéraire est très secret et nécessite une excellente connaissance de cette montagne.
Retour au camp de base à la fin de la deuxième journée.

Pour information : j'ai accompli 8 ou 9 fois l'ascension de l'In Acoulmou par cet itinéraire que j'ai moi-même découvert et jalonné.



ASCENSION DE LA GARET EL DJENOUN

Beaucoup plus célèbre, la Garet el Djenoun (2327 m) ne se présente plus.

Lieu de très hautes énergies, montagne à sortilèges des Touareg (qui l'appellent Oudane), une multitude de légendes l'entoure et ce n'est que depuis peu que nos guides consentent à y monter.

Pierre Benoit y avait situé le domaine et le repaire de la reine Antinéa (L'Atlantide), et Roger Frison Roche l'a prise comme modèle de sa "montagne aux écritures".

Très beau sommet, connu des grimpeurs pour ses grandes parois et ses voies importantes, la Garet le Djenoun est la proue du navire Tefedest, fendant les sables blancs des grandes plaines qui l'entourent.

Nous effectuerons l'ascension par le versant sud en remontant l'oued Tin Ekert où nous avons aménagé un camp de base avancé. Nous atteignons le col Est à environ 300 m du sommet.

Là commence l'escalade proprement dite.

Quelques longueurs faciles nécessitent un encordement et l'assurage par un "premier de cordée", mais il n'y aucune réelle difficulté et cette escalade est accessible à toute personne en bonne condition physique, même si elle n'a jamais touché de rocher.

Nous effectuerons l'ascension dans la journée pour éviter de porter le matériel de bivouac, le départ du fond de l'oued Tin Ekert nous permettant de gagner quelques heures de marche.
Les personnes ne pouvant et/ou ne désirant pas escalader le sommet peuvent monter jusqu'au col est, ce qui représente une belle randonnée, y attendre ceux qui vont au sommet et redescendre avec eux.

Pour information : j'ai effectué 11 fois l'ascension de la Garet el Djenoun, avec des clients, par diverses voies, y compris par le célèbre "Pilier Nord".



La "Garet el Djenoun, vue depuis l'oued Ariaret.
Le pilier Nord, haut de 750 mètres, se détache sur le ciel à droite.
La grande cheminée visible au centre s'appelle "le coup de sabre",
la voie normale (la plus facile) se déroule sur le versant invisible, partant du petit col à gauche.

Voir carte et photos



pour nous joindre
adresse postale et   E-mail
sommaire général
dossiers "informatifs"
Laisser un message sur
le Livre d'or