Atelier Energies et Santé - "Stratégies pour une santé optimale"
Accueil Présentation Nettoyage
énergétique
Coaching diététique
et santé
Séjours soins
et repos
cours et
séminaires
Les bienfaits de
l'activité physique



PAIX et Harmonie

Après des milliards d'années d'évolution, et quelques millions d'années d'adaptation, l'être humain est fait, adapté, programmé pour vivre en santé parfaite et bien-être absolu, en totale harmonie et symbiose avec sa planète, son milieu local, et avec toutes les espèces animales et végétales qui partagent ce milieu...


Sauf que "quelque part", il y a eu un raté, un "bug", et que l'être humain est devenu le pire prédateur et destructeur que la planète ait jamais connu ... mais peut-être n'est il pas trop tard ??



Le poids d'un flocon de neige...

"Dis-moi combien pèse un flocon de neige ?", demanda la mésange charbonnière à la colombe.
"Rien d'autre que rien", fut la réponse.    Alors, la mésange raconta à la colombe une histoire :

"J'étais sur la branche d'un sapin quand il se mit à neiger   -   Pas une tempête, non, juste comme un rêve, doucement, sans violence. Comme je n'avais rien de mieux à faire, je commençai à compter les flocons qui tombaient sur la branche où je me tenais.
Il en tomba 3 751 952. Lorsque le 3 751 953ème tomba sur la branche
(rien d'autre que rien, comme tu l'as dit), celle-ci cassa".     Sur ce, la mésange s'envola.


La colombe, une autorité en matière de paix depuis l'époque d'un certain Noé,
réfléchit un moment et se dit finalement :

"Peut-être ne manque-t-il qu'une seule personne pour que tout bascule
et que le monde vive en paix ?"



Le site officiel de Hubert Reeves...   "Ce site est conçu pour vous apporter les réponses aux principales questions que vous posiez...   Je remercie toutes les personnes qui me font l'honneur d'apprécier les informations glanées dans ce site. J'ai une pensée particulière pour tous ceux qui me font part de leurs efforts en faveur de la planète et de leur soutien. Astrophysicien, je suis engagé pour la défense de la biodiversité.

L'avenir dépend largement des décisions prises aujourd'hui et demain. Prenons les choses en mains !     Hubert Reeves


Célébré pour la première fois le 22 avril 1970 lorsque le sénateur américain Gaylord Nelson encouragea les étudiants à mettre sur pied des projets de sensibilisation à l'environnement dans leurs communautés, le Jour de la Terre (22 avril) est aujourd'hui reconnu comme l'événement environnemental populaire le plus important au monde.
Le Jour de la Terre est célébré par plus de 500 millions de personnes dans 184 pays.
https://www.jourdelaterre.org



notre-planete.info - environnement, géographie, 
photos et écologie Portail d'informations et d'actualités en environnement et géographie agrémenté
de milliers de photos sur les merveilles et les dangers de notre planète.

un excellent site, très complet, très agréable à visiter...




Biovision

https://www.biovision.ch
BioVision est une fondation dont le mandat général est d'améliorer les moyens d'existence des personnes
pauvres, principalement en Afrique, tout en préservant les ressources naturelles, base précieuse de la vie.

Les activités de BioVision se concentrent sur l'amélioration de la santé humaine, animale, végétale et environnementale par la diffusion de méthodes de développement appropriées et l'accroissement des capacités des communautés locales.
BioVision se charge de transmettre aux populations le savoir développé dans des projets pilotes par les chercheurs, de familiariser les paysans avec les méthodes et le savoir faire qui peuvent être appliqués avec des moyens très simples et écologiques.

Le Biovision Newsletter apparaît trois fois par année en allemand, français et anglais et informe de nos projets actuels. Téléchargez Biovision Newsletter à partir du site...




https://www.pronatura.ch
Porte-parole de la protection de la nature, Pro Natura est, en Suisse, l'association de référence en la matière.
Pro Natura est une association qui accueille toute personne aimant la nature.
Elle comprend aujourd'hui environ 100'000 membres partageant la même vision : dans un monde où la nature est de plus en plus ignorée et agressée, s'engager en sa faveur et en faveur de l'homme, partie intégrante de la nature. Se sentir un lien avec la nature, tenter de la comprendre et avoir à son égard un grand sens des responsabilités.



"Nous sommes entrés dans la sixième série d'extinction massive d'espèces.

S'il ne modifie pas très vite son comportement,
l'être humain à de fortes chances de faire partie de ces espèces...

Et si l'être humain disparaît, la Nature ne versera pas une larme...
La vie continuera...   mais sans nous..."



Il est absolument indispensable que chaque individu
prenne conscience de la gravité des problèmes qui menacent notre planète,
car c'est l'existence même de l'espèce humaine qui est en jeu...

PERSONNE n'est impuissant, PERSONNE n'est inutile... l'attitude de chaque individu,
chaque comportement individuel, a une influence globale (si infime soit-elle) sur l'évolution générale...

Et si l'on veut vraiment être efficace, le premier objectif sur lequel on peut - et on DOIT - agir,
c'est nous-même, c'est notre corps, notre propre santé...

Car chaque individu est personnellement responsable de son corps, de sa propre santé, de son comportement...
Il en est responsable devant lui-même, devant les générations futures et devant toute la création...

La forme, l'énergie, la qualité de vie et le comportement de chaque individu à une influence
considérable sur l'ensemble de la communauté et en définitive sur l'ensemble de la planète...

Les gens en pleine forme, satisfaits de leur silhouette et de leur énergie, satisfaits de leur activité
et de leur qualité de vie, sont toujours "bien dans leur peau", heureux de vivre,
et donc bienveillants envers leur environnement...

Imaginez une planète qui ne serait habitée que par des gens heureux...




Plus mince qu'une vitre !!







Plus que n'importe quel long discours,
cette image illustre bien l'extrême fragilité de notre milieu vital
que pourtant nous polluons à coeur-joie avec une belle insouciance...

Pour mieux comprendre :
si l'on considère que notre atmosphère a une épaisseur de 20.000 mètres
(en étant très optimiste, car en fait elle n'est vraiment respirable que sur 4000 mètres au maximum),
représenté sur un globe terrestre de salon, dont le diamètre serait de 1 mètre,
l'atmosphère respirable serait réduite à un demi millimètre,
et la totalité de l'atmosphère (les 20.000 mètres) ne représentent que 1,5 millimètre !

Sans commentaire : je vous laisse méditer...



Evolution de l'humanité

Voici, ci-dessous, un petit graphique qui fait réfléchir.
Comme disait Napoléon : "Un petit croquis vaut mieux qu'un grand discours..."


Cliquer sur l'image pour la voir en grand

C'est spectaculaire, non ???

Si l'on en croit les archéologues et paléontologues, l'Homme serait sur Terre depuis au minimum 6 à 8 millions d'années.

Or les dernières études et recherches (très intéressante émission sur Arte il y a quelques années...) démontrent que la "civilisation", le rassemblement des hommes en cités avec élaboration d'une société structurée et hiérarchisée, se serait produit d'une manière étrange, exactement au même moment, il y a entre - 8000 et - 6000 ans (par rapport à 6 / 8 millions d'années, C'EST effectivement au même moment), dans diverses régions du monde n'ayant strictement AUCUN contact entre elles, et aussi différentes que la Chine, l'Egypte et moyen Orient, l'Amérique Centrale et l'Europe du nord...

Etrangement cette "mise en route" de la civilisation se serait passée très exactement de la même manière, avec les mêmes rites, la construction de pyramides, des rites religieux et objets de culte assez semblables, et toutes auraient TOUJOURS commencé par des guerres, et par l'apparition subite de "grands chefs de guerre", personnages divinisés, empereurs...

Cela ne vous laisse pas songeurs ????

Y aurait-il eu intervention "extérieure" ??   voir les livres de Zecharia SItchin : "La douzième planète", et les autres...



Quelques autres réflexions qui s'imposent :
    1. Réincarnation...
      Voila qui donne un sérieux coup à l'éternelle théorie de la réincarnation !!
      Car s'il me semble évident que si certaines âmes se réincarnent bien au fil des générations (tous les "grands hommes", les génies, les prophètes...), autant il semble totalement impossible que cela soit le lot du commun des mortels... d'où viendraient toutes ces âmes ??? quand on regarde ce graphique, cela saute aux yeux...

    2. Que devient cette énergie... ?? pourquoi toutes ces nouvelles "âmes" ... ?? qui en a besoin ??
      Si on considère que chaque âme désincarnée, chaque "entité" nouvelle devient, après avoir été "nettoyée" et préparée, une parcelle d'énergie positive concentrée et maîtrisée, où va toute cette énergie ? que devient-elle ? "qui" en a besoin ? qui a poussé l'humanité à cette "explosion" démographique, et pourquoi ?? questions, questions...

    3. Pourquoi ?
      On dit que le hasard n'existe pas et que rien ne se fait sans raison. On s'aperçoit, quand on les regarde avec un certain recul, que même les choses qui paraîssent les plus "farfelues" au premier abord, se justifient et s'expliquent parfaitement dans la trame d'une évolution sur le long terme.
      Sommes nous impliqués dans un "plan" dont la mise en place a commencé 8000 ans avant notre époque ? ou ne s'agit-il que d'une "péripétie" sur un ensemble encore plus vaste ????





L'Avenir de la vie...
(Source Karine Lehmann, Association "Terre Sacrée")


C'est le titre du dernier ouvrage d'Edward Wilson. De cet inventaire très bien documenté sur la crise environnementale (et sur son effrayant corollaire : la sixième extinction massive de l'histoire du vivant), nous retiendrons deux grands axes :
- La pression démographique.         - La précocité du cancer humain.


Le 12 octobre 1999, la population mondiale passait à 6 milliards de primates humains.
    Elle a depuis continué de croître au rythme annuel de 1,4%, ajoutant 200 000 sapiens chaque jour.

    En septembre 1999, la division Population du département des Affaires économiques et sociales des Nations Unies publiait quatre scénarios possibles pour 2050 :

    1. Avec une fécondité féminine chutant à 2 enfants, la population mondiale se stabilisera aux environs de 7,3 milliards. Ce scénario est jugé irréaliste

    2. Si la baisse de la fécondité observée aujourd'hui se poursuit, la population atteindra 10,7 milliards et continuera de grimper en flèche durant quelques décennies encore.

    3. Si la fécondité maintient son rythme actuel, elle atteindra 14,4 milliards.

    4. Si elle chute plus rapidement que prévue et se stabilise autour de 2,1 enfants par femme, la population sur Terre sera de 8,9 milliards d'habitants. Ce dernier scénario est probable.

    Dans tous les cas de figure, nous sommes d'ores et déjà engagés dans un goulet d'étranglement, qui se traduit actuellement par des pénuries localisées (en eau par exemple).

    La question est alors de savoir combien la Terre peut supporter de singes pensants.

    Plutôt que de se lancer dans des projections très techniques, un seul paramètre permet de se fixer les idées : l'empreinte écologique, c'est-à-dire la quantité moyenne de mer côtière et de terre productive que s'approprie chaque individu pour ses besoins.

      Pour l'ensemble de la population humaine, cette empreinte est actuellement de 2,1 hectares,
      alors qu'elle est de 9,6 hectares aux Etats-Unis.

      Autrement dit, si l'on voulait amener l'humanité entière au niveau de consommation actuel des Etats-Unis,
      il faudrait quatre planètes Terre supplémentaires !!

    Or, dans les généreux (et souvent hypocrites ou naïfs) appels au développement de l'hémisphère Sud, c'est un objectif de ce genre qui est retenu : celui d'une homogénéisation par le haut.

    Du reste, selon des études fondées sur ce concept d'empreinte écologique, la population a déjà atteint le seuil de tolérance de la Terre - vers 1978.



    Le seul facteur encourageant est celui de la transition démographique.

    Dans la deuxième moitié du XXème siècle, les pays développés ont vu leur taux de fécondité féminine se rapprocher de 2,1 enfants, c'est-à-dire du nombre permettant d'atteindre une croissance démographique nulle. La plupart des pays occidentaux sont même passés en-dessous de ce seuil vers 2000.
    Il s'agit de savoir pour quelles raisons, et si de telles raisons peuvent se retrouver dans les autres pays.

    On peut citer trois forces sociales interdépendantes :
    • la globalisation de l'économie de marché,
    • la résorption de la population rurale dans les villes
    • le pouvoir accru des femmes.

      Le dernier facteur est peut-être le plus déterminant : là où les femmes ont pu s'émanciper, elles ont contrôlé activement les naissances en recourant aux méthodes contraceptives.

    Dans ces conditions, on peut en déduire deux préceptes pour un développement durable mondial :

    1. L'encouragement du contrôle des naissances dans les pays qui en ont le plus besoin.

    2. Le passage à la structure politique susceptible de soutenir le planning familial, à savoir une démocratie éclairée. (Hormis la cas particulier de la Chine, tous les autres régimes autoritaires sont des champions de la natalité).

    ► Ce dernier point n'est pas idéologique (l'idée que la démocratie serait nécessairement le meilleur régime politique possible), mais l'expression d'un constat simple : à chaque fois que des Etats ont amélioré leur niveau d'éducation et de transparence politique, il en a résulté à terme une baisse de la natalité.



    pour nous joindre
    adresse postale et   E-mail
    sommaire général
    dossiers "informatifs"
    Laisser un message sur
    le Livre d'or
    Atelier Energies et Santé