Atelier Energies et Santé - "Stratégies pour une santé optimale"
Accueil Présentation Nettoyage
énergétique
Coaching diététique
et santé
Séjours soins
et repos
cours et
séminaires




Au-delà du pardon

Dans toutes les thérapies approchant le psychisme, on entend toujours dire : vous devez pardonner, vous irez mieux quand vous aurez pardonné, vous devez apprendre à pardonner, vous devez vous pardonner à vous-même...

Dernièrement, à l’occasion de la “Fête des mères” (comme si un seul jour dans l’année devait être la “Fête des Mères” !!!) une publicité a attiré mon attention :
sur une affiche, il était écrit “il est temps de lui pardonner”
- pardonner à sa mère ???? mais quelle hérésie !!!! -




Gardez-vous bien de pardonner !!!

Car qu’est-ce que le pardon ??? Qui suis-je pour pardonner... car pardonner c’est d’abord condamner...

On ne peut pardonner à un innocent : puisqu'il et innocent, il n’y a rien à lui pardonner.

Donc, si on pardonne à "l'autre", c’est bien qu'on l'a consciemment condamné...

Et qui suis-je pour condamner ??? Qu’est ce que je connais des événements, des souffrances, des influences, des “événements de vie” qui ont conduit “l’autre” à se comporter de la manière que je lui reproche ??? (Voir justement “l’effet papillon”...)

or, si je pardonne, c’est donc que je condamne l’autre.

Mais ça veut dire aussi que j’accepte de me considérer comme une victime.

Que je me conditionne en victime.

Je me mets volontairement et consciemment dans une position de faiblesse qui est la porte ouverte à d’autres blessures...

La seule attitude à avoir est une attitude de compassion et de force... les agressions, les événements négatifs ne me blessent pas, ils sont là pour m'aider à évoluer, à me rendre plus fort.

Si moi-même j'ai la conscience tranquille, personne ne peut me blesser. Je regarde avec étonnement et compassion celui qui a cherché à m’atteindre, et soit je l’ignore, mais plutôt j’essaie de comprendre son comportement et de voir comment je peux lui venir en aide.
Car celui qui a un comportement agressif et négatif, celui qui fait “de mauvaises action”, est toujours très mal dans sa peau, dans son corps, dans sa tête, dans sa vie... Il n'est JAMAIS heureux...
Son comportement agressif n’est finalement, peut-être, qu’une sorte d’appel au secours... et si je suis conséquent avec moi-même et avec ma volonté déclarée d’avancer sur la voie de la justice et de la vérité, je dois essayer d’aider cette personne qui manifestement est en souffrance...

J’en connais beaucoup qui pardonnent du bout des lèvres, parce qu’on leur a dit que pour “guérir” ils devaient pardonner... mais ceux-là restent blessés et meurtris au fond d’eux-même, et c’est presque pire, car il se développe à leur insu un fort sentiment de frustration et un malaise qui peut aller en grandissant jusqu’à une haine larvée et non-dite...

Il y a ceux qui pensant faire preuve de grandeur d’âme, font étalage “d’amour universel”, et pardonnent à tour de bras... Ce sont souvent des êtres superficiels et irréfléchis, qui ne se rendent pas compte que par conséquence, ils condamnent justement “à tour de bras”, et que cette attitude n’est pas sans laisser des traces, des blessures, autant chez celui qui prétend pardonner que chez celui qui reçoit ce pardon comme une offense, car il se sent d’autant plus incompris.

Alors, si vous voulez avancer dans votre quête de vérité, de pureté et d’évolution, vous devez apprendre à être “au-delà du pardon”...

Quel que soit l’acte ou la situation,

Il n’y a rien à pardonner.

Il n’y a pas de victimes,

Il n’y a pas de criminels

Il n’y a que des êtres humains avec toutes leurs faiblesses et leurs erreurs.

Il faut réfléchir, il faut essayer de comprendre...

je n’aime pas non plus l’expression ; “il n’y a que des victimes de victimes” qui est parfois utilisée : on ne doit JAMAIS accepter d’être considéré comme une victime...

Bonne méditation....

Christian Recking



pour nous joindre
adresse postale et   E-mail
sommaire général
dossiers "informatifs"
Laisser un message sur
le Livre d'or